Blocage des raffineries de Normandie par les agriculteurs

Un agriculteur de Seine-Maritime prépare son tracteur afin d'aller bloquer la raffinerie Total de Gonfreville l'Orcher / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Anne-Laure Meyrignac
Un agriculteur de Seine-Maritime prépare son tracteur afin d'aller bloquer la raffinerie Total de Gonfreville l'Orcher / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Anne-Laure Meyrignac

Deux organisations agricoles appellent à bloquer l'approvisionnement de la France en carburant. Ce sera le cas dès ce soir près du Havre, à Gonfreville l'Orcher, à l'entrée de la plus grande raffinerie de France

Par Richard Plumet (avec AFP)

C'est pour dénoncer ce qu'ils appellent le "double langage" du gouvernement, que les agriculteurs veulent couper, pendant trois jours, le robinet de l'essence et du diesel des automobilistes en organisant, au niveau national, ce lundi matin le blocage des accès des raffineries et des dépôts de carburant.

Furieux, la FNSEA (principal syndicat agricole) et les Jeunes agriculteurs veulent dénoncer l'importation d'huile de palme pour fabriquer du bio-carburant, au lieu d'utiliser le colza produit en France.

Ces blocages, qui pour certains pourraient démarrer dès ce soir (dimanche 10 juin 2018) notamment à Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), sont prévus jusqu'au 13 juin, mais seront reconductibles.

Trahison et colère

VIDEO : à Saint-Martin-du-Manoir (Seine-Maritime) le reportage France 3 Normandie de Bénédicte Drouet et Anne-Laure Meyrignac  (montage : Lucie Courbe) avec l'interview de  Charles Vimbert, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs de Normandie

L'Etat aurait dû dire stop à Total et forcer Total à utiliser de l'huile de colza dans sa fabrication de bio-carburant pour maintenir les outils industriels en France, maintenir l'emploi en France et redresser les cours des produits agricoles français.

C'est une pure trahison de la part de l'Etat !
On a commencé par les états généraux, on a fait un vrai travail de fond, et là, le gouvernement nous trahit, notamment sur ce dossier là…

"C'est une pure trahison de la part de l'Etat"


Officiellement, 13 sites seront bloqués :
  • Donges (Loire-Atlantique)
  • Gonfreville l'Orcher
  • Dunkerque (Nord) 
  • Coignières (Yvelines) 
  • Gennevilliers (Hauts-de-Seine)
  • Grandpuits (Seine-et-Marne) 
  • Vatry (Marne) 
  • Strasbourg 
  • Cournon (Puy-de-Dôme) 
  • Lyon et Feyzin (Rhône) 
  • La Mède (Bouches-du-Rhône) 
  • Toulouse

Blocages dans "une ambiance conviviale"

Un chiffre à mettre en perspective avec les sept raffineries et 200 dépôts dont environ 90 dépôts principaux, que compte la France. Le carburant est acheminé des raffineries aux dépôts par un réseau d'oléoducs de 6.000 km, ainsi que par barge et par train.

La FRSEA d'Ile-de-France a toutefois annoncé son intention de bloquer également le dépôt de carburant de Grigny (Essonne), bloquant ainsi les principaux dépôts de la région.

La FNSEA a indiqué à l'AFP que les barrages débuteraient dès 7H45 le lundi, certains à 11H00, dans la configuration suivante: une centaine de personnes sur chacun des sites, avec une tente, des barbecues et des tracteurs, dans une ambiance qualifiée de "conviviale".

VIDEO : Charles et Justin, deux jeunes agriculteurs en colère, se préparent à bloquer la plus grande  raffinerie de France : celle de Total à Gonfreville l'Orcher près du Havre.
Les agriculteurs normands à l'assaut de la plus grande raffinerie de France


A lire aussi

Sur le même sujet

St Aubin sur Mer (76) : le kite-surf, un sport enivrant

Les + Lus