• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le directeur de l’hôpital Pierre Janet du Havre retenu par les grévistes

Une partie du personnel de l’hôpital psychiatrique Pierre Janet du Havre est en grève depuis 3 semaines. / © France 3 Normandie
Une partie du personnel de l’hôpital psychiatrique Pierre Janet du Havre est en grève depuis 3 semaines. / © France 3 Normandie

Une partie des grévistes de l’hôpital Pierre Janet du Havre a retenu le directeur de l’établissement jeudi 5 juillet 2018. Plus tôt dans la journée une délégation s’était rendue à Caen pour interpeller la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Par MR/ED

A la suite d’une réunion infructueuse organisée à l’hôpital psychiatrique Pierre Janet au Havre, une vingtaine de grévistes a décidé d’une opération de blocage auprès de la direction. Le face à face a duré moins d’une heure et les dirigeants ont pu ressortir de l’établissement vers 21h.

Le conflit dure depuis 21 jours et le personnel est épuisé par cette situation :

les nerfs lâchent, il est temps que ca se termine et que la direction réponde à nos revendications la vraie violence ce n’est pas de retenir un peu vivement le directeur, la vraie violence c’est les conditions de travail de nos collègues. 


La multiplication des actions depuis 3 semaines


 Une partie des grévistes s’est installée sur le toit de l’hôpital. Jeudi 5 juillet, une délégation s’était rendue à Caen pour interpeller la ministre de la santé Agnès Buzyn. Plus tôt dans la semaine, c’est le député François Ruffin qui est venu apporter son soutien aux grévistes.
 

Ce que réclament les grévistes

  • l’ouverture d’un nouveau pavillon
  • la création de 50 postes pour assurer le fonctionnement de cette nouvelle structure

on demande juste que les malades ne soient pas sur des matelas par terre 


Une réunion à huit clos a eu lieu ce vendredi 6 juillet à la sous-préfecture du Havre entre le personnel gréviste et la direction. Les négociations ont enfin commencé. La direction à proposé à l'intersyndicale l'ouverture de 22 lits mais le directeur propose une alternative avec l'ouverture d'une unité sur l'hôpital Jacques Monod. Une solution qui ne satisfait pas le personnel soignant qui pointe du doigt la surpopulation dans cet autre établissement hospitalier du Havre.


Du côté des embauches, l'intersyndicale a obtenu la création de 30 postes supplémentaires pour la filière psychiatrique, elle en demandait 50. Des avancées qui ne sont donc pas encore suffisamment significatives pour lever le camp.


A la fin de l'assemblée générale et après s'être réunie, l'intersyndicale a décidé de reprendre les négociations avec la direction. 

VIDEO : le reportage d'Emmanuelle Darcel et Marie Benoist
Intervenants
  • Jennifer Bouder, Infirmière
  • Amandine Michelet, Infirmière 
  • Nathalie Sellier, Infirmière 
Début des négociations avec la direction et les grévistes hopital Pierre Janet










VIDEO : Mickael Goavec revient sur les différentes actions des grévistes depuis le début du conflit
 
06/07/2018_Le directeur de l’hôpital Pierre Janet du Havre retenu par les grévistes

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus