Un EHPAD toujours confiné en août près du Havre

Depuis cinq mois un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime) n'est pas encore complètement sorti du confinement. Les familles sont en colère.
 

Vue extérieure de l'EHPAD de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime)
Vue extérieure de l'EHPAD de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime) © Hervé Guiraudou / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Alors que de nouvelles mesures contraignantes pourraient être prises en septembre 2020 pour lutter contre la propagation du Coronavirus, certains établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ne sont pas encore tout à fait sortis du confinement.
C'est le cas aux Charmettes, l'EHPAD public de Gonfreville l'Orcher.

Les familles des pensionnaires de cet établissement de la région havraise sont mécontentes. Elles dénoncent le fait que depuis 5 mois les visites en chambres soient interdites et que les seules visites possibles se fassent dans le hall, sans intimité.
Des visites rares et brèves, limitées à 20 minutes.

En ce moment, nos parents sont très tristes, sont fatigués…
Ils s'éteignent…
Il faut faire quelque chose !
Même à l'hôpital Monod, ils ont le droit à une visite par chambre ; alors qu'ici on n'a laissé aucun droit à nos parents de voir leurs enfants parce que certains résidents, malheureusement, ne peuvent pas descendre."

Nadine Bachelet, fille d'une résidente de l'EHPAD les Charmettes de Gonfreville

durée de la vidéo: 01 min 41
VIDEO – 25 août 2020 : visites à nouveau interdites dans un EHPAD près du Havre. Reportage : Eric Proença Pina et Hervé Guiraudou (montage : Cécile Garzena)

Ascenseur en panne et cas de Covid-19

Les difficultés sont nombreuses pour les familles. Le 12 août, à la suite d'inondations, l'ascenseur de cet EHPAD des Charmettes est  tombé en panne. En conséquence,  les visites ont été supprimées pendant une semaine.

Plus récemment, un membre du personnel (un non soignant) a été détecté porteur Covid-19. Les visites sont donc à nouveau suspendues et tous les résidents (maintenus dans leur chambre) vont être testés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine coronavirus/covid-19 santé société retraites