Avec la canicule et la crise sanitaire, les EHPAD redoublent de vigilance

Avec les températures caniculaires, les établissements pour personnes âgées s'organisent différemment cette année pour garder la fraîcheur au sein de leurs locaux.

Cette année, en raison de la crise sanitaire, les EHPAD doivent faire face à des conditions particulières pendant les fortes chaleurs.
Cette année, en raison de la crise sanitaire, les EHPAD doivent faire face à des conditions particulières pendant les fortes chaleurs. © Archive France Télévisions
Avec un thermomètre qui affichait 33 degrés au plus fort de la journée du samedi 8 août, à Dieppe (Seine-Maritime), les EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) doivent redoubler de vigilance et assurer à leurs résidents des pièces fraîches. Mais avec les contraintes liées à la crise sanitaire, l'organisation est différente cette année. 
 
Avec la crise sanitaire, les EHPAD s'organisent différemment cette année. Reportage France Télévisions

"Avec le Covid, on ne peut pas équiper toutes les chambres de ventilateur car les résidents doivent être en mesure de pouvoir l'éteindre avant que les soignants n'entrent dans la chambre", explique Nathalie Langlois, cadre de santé au sein de la résidence du Château de Dieppe, EHPAD dépendant de l'hôpital de Dieppe. 

Le risque : transmettre le virus en raison de la "vitesse de l'air". L'explication est donnée dans une instruction du ministère du Travail du 29 mai 2020 qui estime que les gouttelletes respiratoires expulsées par le nez ou la bouche, et responsables de la transmission du virus, parcourent de plus grandes distances par le biais des ventilateurs

Système D

La climatisation est donc également interdite en présence des résidents. "On active la climatisation centrale la nuit, pour bien rafraichir les pièces, jusqu'au petit matin", poursuit Nathalie Langlois. 

Alors la journée, place au système D ! 
 

En plus des stores que l'on ferme, on a installé des tissus blancs sur chaque fenêtre. Ça permet de ne pas laisser passer le soleil et garder la fraîcheur.

Nathalie Langlois, cadre de santé à la résidence du Château de Dieppe


Le stratagème est efficace, estime la cadre de santé. 

"On a jamais eu plus de 25 degrés la journée. L'idéal serait d'atteindre 23 ou 24 degrés mais en-dessous de cette température ce serait trop frais. Nos résidents ont souvent froid aussi", sourit-elle. 

La journée, les résidents accompagnés de leurs familles peuvent sortir à l'orée du parc au sein de la résidence du Château. Une sortie agréable car à l'ombre ! 

"On apprend à vivre au fur et à mesure avec le Covid. Mais à cela, se rajoute aussi la chaleur et nous avons quand même en charge des personnes âgées, donc vulnérables. Mais à l’inverse d’une maison où une personne âgée se retrouve seule, sans forcément avoir des proches à proximité, nous on a des soignants", conclut-elle. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
c'est l'été loisirs sorties et loisirs vacances canicule météo coronavirus/covid-19 santé société déconfinement