Fécamp : relaxe pour le policier accusé d’agressions sexuelles envers une collègue

Le commissariat de police de Fécamp / © Google Street View – juillet 2016
Le commissariat de police de Fécamp / © Google Street View – juillet 2016

Le délibéré en appel dans le procès du policier jugé pour agression sexuelle sur une collègue à Fécamp a été donné ce lundi 16 septembre 2019.

Par MR

La relaxe a été prononcée en appel pour un policier de Fécamp accusé de harcèlement et agression sexuelle sur une de ses subordonnées. Les faits remonteraient à 2012. Condamné en première instance à 3 ans de prison dont une année ferme, la décision n'a donc pas été confirmée et le policier est relaxé.


Condamné en première audience (mars 2018)


Ce fonctionnaire de police qui officiait à Fécamp avait été reconnu en mars 2018 coupable de 3 agressions sexuelles à l'encontre d'une adjointe de sécurité sous ses ordres. L'homme avait été condamné à 3 ans d'emprisonnement, dont 2 avec sursis et mise à l'épreuve, assortis d'une obligation de soins, obligation de trouver une formation et d'une interdiction d'exercer son métier de policier pendant 5 ans. Cette peine s'accompagnait de 5000€ d'amendes et du remboursement des frais d'avocats de la victime. 

Il a détruit ma vie, ma vie de couple et ma vie professionnelle.

En 2018, nous avions rencontré cette femme qui l'avait accusé. Retrouvez son témoignage en vidéo :

16/09/19_victime d'agression sexuelle par un policier à Fécamp


Le procès en appel en juin 2019
 

Lors du procès en appel en juin 2019, trois ans d'emprisonnement dont deux avec sursis plus une interdiction d'exercer son métier avaient été requis contre le policier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus