Fin de la grève à la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville l'Orcher

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dominique Durand .

Après cinq semaines de mouvement, la grève à la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville l'Orcher (Seine-Maritime), près du Havre, s'est terminée ce lundi 31 octobre 2022.

La CGT vient d'annoncer ce mercredi 2 novembre 2022 la fin de la grève commencée le 27 septembre par les salariés de la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville l'Orcher, située à proximité du Havre.

Une assemblée générale était prévue ce mercredi à 13h mais elle a été annulée suite à la fin du mouvement. La CGT indique qu'un communiqué sera publié ce soir ou demain pour expliquer les conditions de la reprise du travail.

Un compromis trouvé ?

La grève, entamée maintenant il y a plus d'un mois, a été levée ce lundi 31 octobre 2022.

Depuis le début du conflit, les salariés réclamaient une augmentation de 10 %. Ils ont obtenu une revalorisation salariale à hauteur de 7 % et 3 000€ de prime. Il s'agit de l'accord national qui avait été signé le 14 octobre dernier par plusieurs syndicats, sauf la CGT. Un salarié explique qu'un compromis a été trouvé mais nous n'avons pas plus d'informations pour le moment.

Selon la direction de TotalEnergies, aucun accord en local n'a été signé. 

Redémarrage en cours



La remise en fonctionnement du site, qui fournit l'Ile-de-France, a débuté. Les livraisons de carburant vont pouvoir reprendre.

2 semaines seront ainsi nécessaires pour que la raffinerie puisse être remise en marche et reprendre une production normale.

Francis Pousse, président de la branche stations-service et énergies nouvelles du syndicat professionnel Mobilians, a estimé sur franceinfo que “la situation de l’essence va nettement s’améliorer dans les jours à venir” grâce à la fin de la grève de la raffinerie normande.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité