Edouard Philippe : "Je suis heureux d'être maire du Havre !"

Une semaine après le second tour des élections municipales 2020, le désormais ancien Premier ministre a retrouvé son fauteuil et son écharpe de maire du Havre
 

5 juillet 2020 – 10h30 : Edouard Philippe à nouveau maire du Havre
5 juillet 2020 – 10h30 : Edouard Philippe à nouveau maire du Havre © Medhi WEBER / France Télévisions
Il y avait foule ce dimanche matin à l'hôtel de ville du Havre. Supporters d'Edouard Philippe, journalistes, anciens collaborateurs du Premier  ministre, forces de l'ordre, mais aussi opposants.

Dès 8h30, une file d'attente se formait pour pouvoir entrer et assister au conseil municipal et soutenir Édouard Philippe de retour au poste de maire du Havre et qui a donc été élu aujourd'hui officiellement lors du conseil d'installation.

Heureux

Quelques minutes après la réunion du conseil municipal et son élection comme maire du Havre, celui qui était encore deux jours plus tôt Premier ministre, a livré ses premières impressions et répondu aux questions des journalistes de la presse normande, dont France 3 Normandie.

Je suis heureux d'être maire du Havre et ça ne fait aucun doute pour personne puisque j'ai toujours dit que c'était le plus beau des mandats. Je suis très heureux de pouvoir continuer à travailler pour cette ville, pour ses habitants que j'aime profondément.
Donc je suis tout à fait enchanté.
Et ceux qui sont surpris de ce plaisir et de cette joie que j'ai, en fait, ne connaissent ni Le Havre, ni moi. Pour ceux qui me connaissent ou qui connaissent Le Havre, c'est pas une surprise !"

Edouard Philippe le 5 juillet 2020

Et Paris ? 

Questionné sur de possibles ambitions ou éventuelles missions au niveau national, Edouard Philippe, un peu agacé, a répondu ceci :

"Vous vous rendez-compte ? Je viens d'être élu par le conseil municipal, j'ai fait une campagne pour dire voilà ce que je veux faire, j'ai pris soin de décrire les projets que j'avais, ceux que je voulais engager, mais aujourd'hui vous vous intéressez  à ce que je pourrai faire autrement ?
Pardon, mais ça  n'a aucun sens ! Mois, ce qui m'intéresse, c'est ce que je veux faire ici, au service des Havraises et et des Havrais, mettre en œuvre les projets et les engagements que j'ai pris.
C'est ça qui est intéressant !" 
 
Edouard Philippe : "Je suis heureux d'être maire du Havre !" Vidéo et interview : Medhi Weber et Eric Proença Pina
 

Une matinée de retrouvailles 

Une matinée marquée, après l'élection, d'une petite phrase (à lire plus bas)  pnononcée avec émotion par celui qui était encore Premier ministre avant-hier matin 
L'élection a commencé un peu après 10h. Les places étant limitées dans la salle du conseil,  les personnes qui ne pouvaient entrer ont suivi le  conseil devant un écran vidéo installé dans le grand hall. Cette "séance d'installation" était en effet captée par des caméras et diffusée en direct sur le site Internet de la ville du Havre.
VIDEO : le résumé de la matinée d'élection d'Edouard Philippe à la mairie du Havre. Reportage : A. Peyrat, J. Gasparutto et M. Weber

Quels adjoints et quels conseillers ? 

A l'ordre du jour de ce conseil municipal extraordinaire, et en plus de l'élection du maire, il a été procédé à la nomination des adjoints selon leurs domaines d'action. Ces modalités ont duré environ une heure.► Voir plus bas pour consulter la liste complète des adjoints et des conseillers
5 juillet 2020 – vote d'Edouard Philippe au conseil municipal
5 juillet 2020 – vote d'Edouard Philippe au conseil municipal © Medhi WEBER / France Télévisions

Bain de foule

Ensuite, Edouard Philippe (accompagné de ses adjoints)  a pris la direction de la place du Général de Gaulle, entre le Volcan et le bassin du Commerce, pour un dépôt de gerbe aux  monuments aux morts, en souvenir de la Libération du Havre.L'occasion d'un baine de foule durant lequel de nombreux Havrais sont venus saluer le nouveau maire,  prenant des photos et demandant partois des "selfies".
5 juillet 2020 – 10h30 : Edouard Philippe, nouveau maire du Havre à la rencontre des habitants pour des photos et des saluts,  entre l'hôtel de ville et le monument aux morts.
5 juillet 2020 – 10h30 : Edouard Philippe, nouveau maire du Havre à la rencontre des habitants pour des photos et des saluts, entre l'hôtel de ville et le monument aux morts. © Medhi WEBER / France Télévisions


 VIDEO : la séance d'installation du conseil municipal du Havre le 5 juillet 2020
Séance d’installation du Conseil municipal du Havre – 5 juillet 2020


► Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur les élections municipales 2020 en Normandie
 

Les trois urgences de Lecoq

Très applaudi dans le hall (où sont présents des opposants à l'ancien Premier ministre) le communiste Jean-Paul Lecoq, adversaire d'Edouard Philippe au second tour des élections municipales, a pris la parole pour  exprimer sa déception face au score réalisé par sa liste.

Jean-Paul Lecoq a néanmoins félicité Édouard Philippe et son équipe pour leur victoire. Mais il a  souligné le grand taux d'abstention et mis l'accent sur ce qu'il considère comme les trois urgences (celle du de son programme de sa liste d'union de la gauche) : écologie, sociale, démocratique. Il a  interpellé Edouard Philippe sur ces questions en espérant que ces priorités seront aussi observées par la nouvelle municipalité.

5 juillet 2020- Edouard Phlippe à nouveau maire du Havre. A gauche sur cette image : Jean-Baptiste Gastinne, premier adjoint.
5 juillet 2020- Edouard Phlippe à nouveau maire du Havre. A gauche sur cette image : Jean-Baptiste Gastinne, premier adjoint. © Ville du Havre

"Maire, le plus beau des mandats"

Après le vote du conseil municipal, l'élection du maire et l'appel des 20 adjoints, Edouard Philippe, ceint de son écharpe de maire, a pris la parole.
Dans cette longue (et très attendue) allocution, il a est revenu sur les conditions particulières de ces élections municipales 2020, marquées par la crise sanitaire et par une abstention dont "personne ne peut se réjouir".

Edouard Philippe a remercié les candidats à cette élection havraise, y compris ceux éliminés au premier tour. Jean Paul Lecoq a été félicité pour cette campagne "Nous nous retrouverons, le débat va se poursuivre". Remerciements aussi pour Jean-Baptiste Gastinne qui a assuré l'intérim au fauteuil de maire du Havre pendant qu'Edouard Philippe était Premier ministre.

Il a été ensuite question du Havre, de son avenir et de son attractivité, reprenant des actions et des projets évoqués pendant la campagne électorale.
Mais une des phrases les plus applaudies, et prononcée avec une émotion non feinte par celui qui était encore Premier ministre avant-hier matin, a été celle-ci :

Je peux dire, comme beaucoup de mes collègues maires, et peut-être un peu plus d'entre eux, que le fait d'être maire, le fait de se voir confier cette responsabilité, c'est avoir la chance d'exercer le plus beau des mandats que la République puisse offrir.
Le plus beau."

Edouard Philippe, le 5 juillet 2020

5 juillet 2020- Première allocution d'Edouard Philippe, maire du Havre, entouré de ses adjoints
5 juillet 2020- Première allocution d'Edouard Philippe, maire du Havre, entouré de ses adjoints © Ville du Havre

"Savoir définir un cap"

Dans sa première prise de parole en tant que nouveau maire du Havre, Edouard Philippe a précisé de quelle façon il convient d'être maire. D'être maire du Havre :
"C'est toujours avoir l'intérêt général comme boussole. Et c'est compliqué de définir l'intérêt général. Et c'est pour ça que le débat public est important. Mais à la fin, ce qui doit nous unir, ce qui doit nous motiver, c'est la nécessité de prendre des décisions dont nous pensons sincèrement, au fond de nous-mêmes, qu'elles sont bonnes pour nos concitoyens, qu'elles sont bonnes pour la ville, à long terme."

"Lorsqu'on est élu, on sait qu'on ne fera pas tout bien, et on sait que tout ne sera pas parfait. En revanche, on doit être animé par la conviction profonde qu'on va faire du mieux qu'on peut, comme disait ma grand-mère."

Etre élu, c'est savoir définir un cap et trouver les moyens les plus adaptés, les plus respectueux de nos concitoyens pour l'atteindre.
C'est dans cet esprit que nous allons travailler."

Edouard Philippe, maire du Havre le 5 juillet 2020

La liste complète des adjoints au maire et des conseillers municipaux du Havre est en ligne sur le site de la ville :

La Mairie

Le maire, les adjoints et les conseillers.

5 juillet 2020- Edouard Philippe, ses adjoints au maire et une partie du conseil municipal prennent la pose pour les photographes en bas des escaliers de l'hôtel de ville du Havre. A sa gauche: Agnès Firmin Le Bodo, député Agir et conseillère municipale
5 juillet 2020- Edouard Philippe, ses adjoints au maire et une partie du conseil municipal prennent la pose pour les photographes en bas des escaliers de l'hôtel de ville du Havre. A sa gauche: Agnès Firmin Le Bodo, député Agir et conseillère municipale © Eric Proença Pina / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)


"Etre maire, c'est ce que j'aime, parce que c'est ce que je veux faire, parce que je pense que je peux être utile au Havre"

Edouard Philippe a quitté vendredi dernier son poste de Premier ministre après plus de trois ans passé à Matignon.  En campagne pour les municipales il avait évoqué son retour au Havre en tant que maire :

Mon objectif c'est d'être maire du Havre, vite, ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ce sera très bien, voilà."

Edouard Philippe, le 22 juin 2020 sur France 3 Normandie

Edouard Philippe :" Mon objectif c'est d'être maire du Havre, vite, ça peut arriver très vite."
 

"Le goût d'eau salée"

Agnès Firmin-Le Bodo, élue havraise, député de Seine-Maritime et porte-parole d'Agir, a commenté le retour au Havre d'Edouard Philippe :

"Le président de la République souhaitait donner un autre sens à sa fin de quinquennat et  puis Edouard Philippe a passé trois ans trois ans difficiles. Je ne crois pas que beaucoup de premier ministre aient vécu ce qu'il a vécu pendant ces trois ans : une crise sociale, une crise sanitaire, une réforme des retraites difficile à mener…
Je crois que c'est d'un commun accord que les deux hommes ont décidé de se séparer"

 

Edouard Philippe  a toujours dit que ses tripes avaient le goût d'eau salée. A titre personnel, j'ai toujours cru à son retour je l'ai toujours défendu son retour, j'étais persuadée qu'il reviendrait, il a toujours dit son amour pour Le Havre, mais aussi son amour pour le mandat de maire qui, à ses yeux, est le plus beau des mandats.
Donc Edouard Philippe sera élu dimanche matin maire du havre et c'est la fonction qu'il occupera dans les années à venir."

Agnès Firmin-Le Bodo, députée (Agir) de Seine-Maritime, le 3 juillet 2020 sur France 3 Normandie

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter