Le Havre : Portrait de Déborah Morin, auxiliaire de vie

Deborah Morin est auxiliaire de vie. Chaque jour elle apporte son aide à des personnes handicapées, pour la toilette, les courses, le ménage. Elle est aussi d'une compagnie irremplaçable.

© D. Commodi, FTV

On pense souvent que ce sont des métiers ingrats, difficiles et peu gratifiants. 
Ce sont pourtant des métiers au plus près de l'humanité, que nous sommes peu nombreux à avoir le courage d'exercer.
Déborah Morin fait partie de cette catégorie de personnes pour qui aider son prochain est une activité valorisante.

C'est un très beau métier ! C'est peut-être dur physiquement et mentalement, mais on fait quelque chose de bien, on a contribué un laps de temps, au bonheur de la personne 

Déborah Morin travaille pour l'association UNA Solidarité Normande au Havre.
On ne doute pas un instant du bien que doit prodiguer cette jolie jeune femme de 37 ans aux personnes dont elle s'occupe, tant la douceur et la gentillesse affleurent à chacun de ses gestes.

 

© France 3 Normandie


Ce matin, elle rend visite à Sylvie Fontaine une femme handicapée qui vit seule avec son chat. Les visites de Déborah ponctuent ses longues journées. 

Souvent ce sont des personnes qui n'ont pas de famille, donc c'est une aide pour eux. Malgré le confinement, malgré les circonstances, il faut garder ce lien, c'est très important pour les bénéficiaires, ça leur permet aussi de nous raconter leurs sensations et leurs craintes


Bien sûr les sorties se font plus rares ces temps ci. Même si elle reste chez elle aujourd'hui, Sylvie Fontaine a tenu à se maquiller, à s'apprêter et même à se parfumer. Une forme de politesse et de respect pour elle, et pour sa visiteuse.

"Est ce que je devrais porter un masque moi ?" demande t-elle à Déborah
Avoir un masque ? Déborah qui prend soin de quatre à cinq personnes par jour n'en a déjà pas assez pour elle même.

On rend service, on est là pour nos anciens, pour les plus vulnérables...et là c'est débrouillez vous avec 9 masques et une paire de gants. C'est la colère ! Je ne comprends pas qu'on nous envoit comme ça avec si peu de protections 

Portrait de Déborah Morin, auxiliaire de vie ©France 3 Normandie

VIDEO : le  reportage de Danilo Commodi, Anne-Laure Meyrignac et Alexis Delahaye avec Déborah Morin, auxiliaire de vie, et Sylvie Fontaine bénéficiaire de l'UNA Solidarité Normande


Avant d'être auxiliaire de vie, Déborah était auxiliaire de police dans plusieurs commissariats du Havre. Quand elle rentre chez elle ces temps ci, la jeune femme a toujours un petite appréhension...la peur de contaminer son mari et ses deux enfants.
Mais elle tient bon, car elle sait très exactement pourquoi elle a choisi ce métier.

C'est grâce à nos bénéficiaires qu'on tient aujourd'hui. Ils ont toujours une parole amicale, gentille, ça rebooste le moral, ça regonfle à bloc. Sans ça...ce serait l'hécatombe..

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
portrait coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société baie de seine solidarité