Le Havre : une tornade détruit une soixantaine de cabanes et plusieurs restaurants de plage

De fortes bourrasques ont frappé la plage du Havre, dans la nuit du jeudi au vendredi 25 septembre. Sous la force du vents, plusieurs dizaines de cabanes se sont envolées, et des restaurants de plage ont été fortement endommagés.

Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade © Karima Saïdi / France 3 Normandie
De mémoire d'un cabaniste présent au Havre depuis plus de 25 ans, "on n'avait encore jamais vu ça ici". L'homme constate, impuissant, comme nombreux autres badauds présents ce vendredi 25 septembre matin, les dégâts causés par les fortes bourrasques de la nuit.Une trombe marine - c'est à-dire une colonne d'air et d'eau en rotation, qui se produit sous un nuage orageux - s'est développée, avant de se transformer en tornade en arrivant sur le bord de la plage havraise, aux alentours de 4h30.
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade © Karima Saïdi / France 3 Normandie
Fort heureusement, aucune victime n'est à déplorer. Mais l'épisode météorologique, particulièrement violent, a détruit une soixantaine de cabanes temporaires installées pour l'été. 
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade © Karima Saïdi / France 3 Normandie
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade © Hervé Guiraudou / France 3 Normandie
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade
Le Havre - 25 septembre 2020 : les dégâts sur le front de mer après le passage d'une tornade © Hervé Guiraudou / France 3 Normandie
Quatre restaurants provisoires de front de mer ont également été endommagés, ainsi qu'une dizaine de voitures, garées sur le boulevard Albert 1er.

Vigilance jaune "vent violent"

Cette tornade, surprenante par sa violence, l'aura aussi été pour sa rapidité : le passage aura duré une dizaine de secondes au total. Plus encore, le phénomène a été très localisé, sur une centaine de mètres de large.

Deux paramètres qui expliquent que celui-ci n'a pas été répertorié dans les stations de Météo France. "Il aurait fallu qu'elle passe directement sur un nanomètre pour qu'on puisse connaître la puissance des rafales" explique un prévisionniste de l'établissement de météorologie et climatologie français. Une assurance cependant : les vents ont bien dépassé les 100 km/h.

Si le département de Seine-Maritime reste placé en vigilance jaune "vent violent" jusqu'à minuit, ce vendredi 25 septembre, avec des prévisions venteuses jusqu'à 70 km/h sur les côtes 80 km/h le long de Dieppe, une tornade ne devrait pas être amenée à se reproduire dans la journée.
La vigilance "vent violent" est maintenue jusqu'à minuit en Seine-Maritime.
La vigilance "vent violent" est maintenue jusqu'à minuit en Seine-Maritime. © Météo France
"Celle d'hier a été provoquée par le cisaillement des vents et un contexte orageux. La vigilance jaune orage est levée aujourd'hui, il n'y a donc pas de raisons qu'un tel événement se reproduise", détaille le prévisionniste Météo France.

Pas d'imprudence cependant : le service de météorologie rappelle que ces phénomènes peuvent être occasionnellement et localement dangereux, et invite donc à une certaine attention dans le cas de pratiques d'activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d'un rivage ou d'un cours d'eau. 
 
Tornade ou trombe marine, comment les différencier ?
Selon toute vraisemblance, ce n'est pas un mais deux phénomènes météorologiques qui se sont déroulés au petit matin du 25 septembre : une trombe marine et une tornade. Voici quelques élements pour apprendre à les différencier.
  • La trombe marine est une colonne d’air et d’eau, qui tournoie à grande vitesse, formant ainsi un entonnoir nuageux. Elle se produit quand de l’air froid passe sur une eau plus chaude. La trombe se dissipe une fois sur la terre, et est généralement moins puissante qu’une tornade.
  • La tornade nait, elle, de l’interaction d’un violent orage avec des vents de la troposphère – c’est-à-dire de la couche inférieure de l’atmosphère -. Si ses capacités destructrices sont immenses, son étendue est limitée : en moyenne, quelques centaines de mètres de large sur quelques kilomètres de long. Les tornades seraient responsables de près de 400 décès par an, selon une estimation de l’Organisation météorologique mondiale. Attention, le terme de "mini-tornade" fréquemment repris dans les médias, est un abus de langage à proscrire, indique les services de météorologie. S'il existe des tornades de faible intensite, les "mini-tornade", elles, ne correspondent à aucun phénomène météorologique.
  • Le tuba, enfin, est une sorte d’entonnoir visible sous un nuage de type cumulus ou cumulonimbus. Le premier a une forme cotonneuse, quand le second, est un nuage d'orage à l'aspect d'enclume. Le tuba ne présente souvent aucun danger, mais si l’entonnoir touche le sol, ou si des poussières ou débris sont soulevés du sol, alors il devient une tornade.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo baie de seine