Les salariés normands de la branche logistique du groupe Bolloré font désormais partie de la compagnie générale maritime CMA-CGM.

La Normandie comptait 127.000 mètres carrés d'entrepôts et de locaux de la branche "Bolloré Logistics" en Normandie dont 54 000 au Havre.  

lls ne sont plus la propriété du groupe breton bicentenaire. L'armateur français CMA-CGM a racheté la totalité de cette branche qui avait des activités sur les 5 continents. 

Coût de la transaction : 4,8 milliards d'Euros. 

La vente a été officialisée le 29 février. 

La page "Bolloré Logistics" sur la toile mondiale est désormais inaccessible. 

Des signes avant-coureurs indiquaient cette volonté de céder l'activité logistique. En 2022, le groupe Bolloré avait vendu "Bolloré Africa Logistics" à l'armateur italo-suisse MSC. 

Sur les 14 000 salariés de Bolloré Logistics, environ 800 travaillent en Normandie. 

Ils passent sous le giron de CMA-CGM, 3e armateur mondial de porte-conteneurs, un nom bien connu des Havrais. 

Le nouveau propriétaire s'est engagé à maintenir les effectifs pendant un an et les avantages sociaux des salariés pendant trois ans. 

La compagnie générale maritime souhaite développer l'activité des entrepôts 

Nous pourrons désormais proposer à nos clients une offre complète de services et étendre notre expertise à de nouveaux business.

Rodolphe Saadé, P.D.G du Groupe CMA-CGM

Au Havre, l'activité logistique vers la Guyane, la Guadeloupe, la Martinique et Saint-Martin devra être vendue par le nouveau propriétaire. 

Une consigne de la Commission Européenne, pour la libre concurrence. 

L'enquête de la Commission a révélé que la concentration, telle qu'initialement notifiée, aurait conduit à une diminution de la concurrence sur les marchés de la prestation de services de transit maritime en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane française.

La Commission Européenne

Soixante-dix salariés de Bolloré Logistics sont concernés au Havre par le transit vers l'outre-mer. Ils sont dans l'expectative.