Le nouveau paquebot France sur l’eau en 2023 ?

Le paquebot France 2.O aura une capacité de 450 passagers. / © Seine Alliance
Le paquebot France 2.O aura une capacité de 450 passagers. / © Seine Alliance

A l’occasion des Assises de l’économie de la mer au Havre, nous avons rencontré l’homme qui rêve de la renaissance du paquebot France. Il se dit confiant sur son projet et nous l’explique.

Par Mathilde Riou

C’est un projet cher à beaucoup de Français et aussi à Didier Spade, issu d’une famille de décorateurs de paquebots. Il est à l’origine de ce projet et a revu sa copie pour faire revivre le paquebot France et sa légende le plus vite possible. Au départ, son équipe avait imaginé un paquebot « classique » avec une capacité d’accueil de 800 passagers. Ça c’était en 2009. Depuis les constructions de navire gigantesques ont explosé et les délais de construction également.

6 restaurants, un spa ou un jardin méditerranéen seront disponibles sur le paquebot France. / © Seine Alliance
6 restaurants, un spa ou un jardin méditerranéen seront disponibles sur le paquebot France. / © Seine Alliance


Faire plus petit mais mieux

Seine Alliance a donc décidé de concevoir un paquebot à taille humaine. Avec une capacité de « seulement » 450 passagers, le paquebot France version 2.0 se distinguera des géants des mers puisque sa longueur sera égale à 194 mètres. Sa taille réduite lui permettra de rentrer dans tous les ports même les « petits ».
© Seine Alliance
© Seine Alliance
© Seine Alliance
© Seine Alliance



Une vitrine de la France

Le nouveau paquebot France devrait être réalisé à Saint-Nazaire, c’était une condition incontournable pour Didier Spade. Arts décoratifs et gastronomie seront les garanties à bord du « made in France »
© Seine Alliance
© Seine Alliance

Un paquebot propre

Ce bateau sera hybride avec une combinaison diesel-électrique intégrant une bicarburation Gasoil / GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Le bâtiment sera équipé de 500 m2 de panneaux solaires à haut rendement. Il bénéficira également du système « cold ironing » (prise de quai) permettant l’extinction des groupes dans les ports qui en sont équipés.

Une mise à l’eau d’ici 2023 ?

Maintenant que le projet est bien ficelé et dans les mains des chantiers navals de Saint-Nazaire, Seine Alliance sera en mesure en 2018 de communiquer une date de mise à l’eau. Le début de construction devrait se situer entre 2019 et 2020. Le chantier prendra entre 18 et 22 mois. On peut donc espérer une inauguration pour 2022/2023.

VIDEO : les explications de Didier Spade aux Assises de l’économie de la mer au Havre, mardi 21 novembre 2017
21/11/2017_paquebot France 2.0 expliqué par Philippe Spade

 

A lire aussi

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus