Coup d'envoi des Assises de l'économie de la mer au Havre

Les Assises économie de la Mer ont débuté ce mardi matin au Havre en présence du Premier ministre Édouard Philippe. Il est venu annoncer les grandes lignes de la politique du gouvernement en matière maritime. 

Par Julie Howlett

Les Assises se sont ouvertes ce matin au carré des Docks du Havre Carré des docks pour deux jours. C'est devenu le rendez-vous annuel de la communauté maritime français où les acteurs de la mer échangent et débattent. Un rendez-vous important pour que la France soit plus performante dans l'économie maritime.
Car ce qui se joue avec la croissance "bleue", ce n'est pas seulement la bonne santé des ports français, c'est la croissance de la France et de son industrie a souligné le Premier Ministre Edouard Philippe.


En effet, quand on parle de croissance maritime mondiale, c'est potentiellement 3 000 milliards de dollars et 40 millions d'emplois.

Pour une  meilleure compétitivité des ports français


Il faut donc que la France développe son activité maritime et renforce son attractivité portuaire et donc la compétitivité estime Edouard Philippe. Il souhaite également donner plus de moyens aux armateurs.
Le premier Minsitre souhaite renforcer la formation dans le domaine des métiers de la mer. Aujourd'hui, dans les lycées, à part les lycées maritimes, les élèves sont peu ou pas informés des métiers maritimes et portuaires.
Edouard Philippe souhaite également développer la recherche.
Pour lui, la "mer est un énorme champ d'ignorance. Et pourtant il existe des richesses exceptionnelles dans les fonds marins et la biodiversité".



Le Havre 62 ème port mondial


Concernant le port du havre, si c'est le 1er port à containers de France avec 3 millions de containers, c'est le 5ème port européen, très loin derrière Anvers et le 62 ème mondial. En 20 ans, Anvers a connu un essor exceptionnel, contrairement à celui du Havre.
Pour Edouard Philippe, concernant le havre, il faut réfléchir sur les 3 ports de l'axe Seine (Paris, Rouen, Le Havre). Ils sont les 3 pièces d'un même puzzle.
Si Haropa était un premier pas, ce n'est pas suffisant. Il faut penser l'intégration commerciale de ces 3 ports de manière plus intense et plus coordonnée.

3 ports français ont une dimension internationale


Par ailleurs, pour Edouard Philippe, il y a 3 ports en France qui ont une dimension européenne et internationale : l'axe Seine, l'Axe Rhône et l'ensemble Dunkerque - Calais. Il estime que ces 3 ports doivent être portés par une stratégie de l'Etat et coordonnés avec les autres opérateurs de L’Etat comme les opérateurs ferroviaires par exemple.
Une stratégie qui reste à définir mais pour laquelle il affirme que le gouvernement s'est engagé.



Toujours pas de parc éolien en mer


Concernant les éoliennes off-shore, il n'y a toujours rien au large de nos côtes alors que les premiers appels d'offre ont été lancés en 2011.
7 ans après, il n'y a aucune production d'électricité d'éolienne en mer ni même de sites industriels pour fabriquer ces éoliennes ce qui permettrait également de créer de l'emploi.

Pour le Premier Ministre, il faut prendre très tôt des décisions d'équipement d'autres champs d'éoliennes off-shore.
Il faut également, ajoute t-il, avoir des procédures administratives et juridictionnelles adaptées pour qu'on ne prenne plus 7 à 10 ans entre le moment où l'on prend les décisions et où l'on pose la première éolienne car, en 10 ans, la technologie évolue.
"Passer un appel d'offre dans des conditions techniques qui ne sont plus celles au moment de la construction du parc fait perdre de l'argent aux industriels, aux électriciens qui achètent l'électricité et aux contribuables" précise le Premier Ministre.

Edouard Philippe a donc chargé Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire de revoir les procédures pour qu'elles soient plus efficaces et plus rapides. C'est d'ailleurs Nicolas Hulot qui va clore mercredi soir ces Assises au Havre.
En revanche, Edouard Philippe n'a pas abordé le sujet l'hydrolien (qui utilise la force des marées pour produire de l'énergie.



Entretien avec le premier Minsitre edouard Philippe interviewé par Emmanuelle Darcel :

 



A lire aussi

Sur le même sujet

Lubrizol :

Les + Lus