• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Une orthophoniste havraise s'accompagne d' un cheval pour aider ses patients

Eliott suit une séance par semaine d'équithérapie pour mieux surmonter ses troubles autistiques. / © France 3 Normandie
Eliott suit une séance par semaine d'équithérapie pour mieux surmonter ses troubles autistiques. / © France 3 Normandie

On appelle ça l'équithérapie : il s'agit d'utiliser un cheval pour aider les patients à se sentir mieux, à reprendre confiance. Sophie Dubrulle, orthophoniste au Havre, s'est formée à cette thérapie. Nous avons suivi une de ces séances de soins.
 

Par Véronique Arnould

C'est une prise en charge qui se développe bien pour aider les patients atteints de troubles psychiques ou de handicaps. Le cheval est considéré comme un bon médiateur pour instaurer un climat de confiance et de bien-être. C'est cette relation qui sera ensuite bénéfique pour progresser et faciliter les soins.

L’objectif explicite d’une prise en charge en équithérapie concerne la réduction de symptômes, une amélioration de la qualité de vie ou un mieux être général - Société française d'équithérapie

En France, 3 écoles forment à l'équithéraphie. Pour y accéder il faut pratiquer une activité médicale ou para-médicale et avoir une bonne connaissance des chevaux, il faut au moins avoir le niveau de galop 5.

Pour les patients qui souffrent de la maladie d'alzheimer, de handicap physiques, de troubles autistiques par exemple, cette méthode a de bons résultats. Elle se fait de manière individuelle et parfois en petits groupes.

Il est détendu pendant la séance, il y a plus de regards, plus d'échanges avec les autres - Pascaline, mère d'un petit garçon suivi par une équithérapeute.

VIDEO / Le reportage de France 3 Normandie (Hervé Guiraudou et David Frotté)
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nicole Belloubet à propos du CEF

Les + Lus