• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pole dance au Havre : un défi physique et mental

Pole Life est la première association à se lancer dans la pole dance, au Havre / © Images Pole Life
Pole Life est la première association à se lancer dans la pole dance, au Havre / © Images Pole Life

Depuis un an, une passionnée a créé au Havre une association de pole danse. Un sport méconnu ou mal connu. Pas question de strip tease, mais d'une discipline exigeante, mélange de force, d'endurance, de grâce et de souplesse...

Par David Frotté

La barre, ca se mérite ! Si vous pensiez pouvoir vous attaquer à la pole dance sans préparation, oubliez. Trop technique, trop physique.

D'abord les assouplissements: 45 minutes, la moitié de la séance au total. Musique douce, relaxante, mais les muscles tirent, partout. Et pour appuyer repousser vos limites, vous pouvez compter sur Julie Mahu, la professeur de Pole Life, une association lancée au Havre il y a un an.
 
Assouplissement


Elle a commencé comme élève il y a peine 4 ans, dans une salle de fitness. Passionnée, la Havraise y est rapidement devenue professeur, avant de lancer il y a un an son association. Avec un objectif : démocratiser cette discipline et surtout casser les préjugés liés au strip-tease.

Oui on est en brassière, en shorty. Mais c'est pour que la peau puisse gripper sur la barre. Mais je viens d'acquérir une barre en siliconne, où on peut poler en gardant ses vêtements.
Julie Mahu, professeur à Pole Life

 


Un quart d'heure de musculation plus tard, vous êtes bien chaud pour approcher enfin cette barre. La suite, c'est du travail, beaucoup de travail et de l'imagination pour créer sa propre chorégraphie.
 

J'ai des filles qui n'ont jamais fait de sport, de femmes de 40 ou 50 ans, des anciennes fumeuses ou obèses... Grâce à la pole dance, elles reprennent confiance.


Mais soulever son poids n'a rien d'évident. Tenir sur cette barre, user de force sur les cuisses, les bras, gainer le ventre, tout ça dans une apparence de douceur et de sensualité.

Chaque figure, chaque enchaînement est donc répété, décortiqué avec les autres, pour devenir fluide et esthétique.

 

(Reportage : David Frotté et Charles Behr)

 
Pole dance au Havre

 

Quand on y est , on se regarde pas physiquement. On est plus ébloui par les figures. On s'entraide vraiment beaucoup. Y'a une bonne entente, une bienveillance. 
Sandrine, débutante

L'ambiance un peu girly, c'est sympa, se retrouver entre nous... Je partage mes vidéos sur les réseaux sociaux. Je n'ai pas du tout honte de montrer ce que je sais faire.
Sarah, 1 an de pratique

 

Objectif Jeux Olympiques

De plus en plus de pole danceuses et même pole danceurs veulent que leur discipline soit prise au sérieux, en tant que sport et art. Les participants se réunissent en Australie, en France, au Canada, au Japon, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.
 
Pole dance world championships 2018


Le premier concours « Miss Pole Dance monde » s'est tenu en novembre 2005. En France, les premières compétitions remontent à 2009. Dix ans, déjà !
C'est aujourd'hui officiellement un sport, reconnu par le ministère, et inclu à la Fédération Française de danse.

La prochaine étape sera de voir ce sport aux jeux olympiques. Mais il reste encore du chemin avant les JO, notamment une inscription par Sport Accord, passage obligé pour accéder au plus grand événement sportif au monde. 
 

Les figures

Il existe plusieurs types de figures en pole dance dont les principales familles sont :

  • le trick : figure figée sur la barre ;
  • les inversions : les figures réalisées sur la barre mais la tête à l'envers ;
  • le spin : figure réalisée en mouvement, qui tourne autour de la barre ;
  • la transition : figure qui permet de faire une chorégraphie en alliant spin et trick ;
  • le floorwork : les figures réalisées au sol comme le handstand8 ;
  • le drop : où il s'agit de tenir une figure puis de se laisser glisser très rapidement sur la barre sans toucher le sol.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Armada 2019 : les restaurants se préparent

Les + Lus