Tentative de meurtre sur une enfant de 8 ans au Havre: détention provisoire pour un policier adjoint

La chambre d'instruction de Rouen a décidé ce jeudi de maintenir la détention provisoire de l'homme soupçonné de tentative de meurtre sur une petite fille de huit ans. Ce policier adjoint havrais s'était introduit en pleine nuit au domicile de cet enfant.

L'enquête continue dans l'affaire de la fillette agressée dans sa chambre par un ancien agent de la police aux frontières. La chambre d'instruction de Rouen a donc confirmé l'ordonnance prise par le juge des libertés et de la détention, après la mise en examen. Samedi 3 décembre, un juge d'instruction avait été été saisi et l'homme de 25 ans placé en détention provisoire. 

Les faits remontent à la nuit du 15 au 16 novembre, au Havre. Une maman avait entendu son enfant crier et les parents avaient alors découvert le mis en cause dans la chambre de leur fille, un marteau à la main. L'homme avait pris la fuite mais, selon une source policière, avait pu être identifié grâce à des images de vidéosurveillance.

Selon le témoignage de de cette fillette de 8 ans, l'intrus lui aurait mis la main sur la bouche, dans un possible geste d'étranglement, lorsqu'elle avait crié.

Cet ancien animateur de centre aéré était "fortement alcoolisé" au moment des faits, a déclaré son avocat, Maitre Guillaume Routel, à nos confrères de Paris-Normandie. L'avocat reconnaît un "comportement violent" de son client mais "conteste toute intention homicide".

Le jour des faits, la porte du logement où il s'est introduit n'était pas verrouillée. L'homme, qui n'a jamais été condamné, venait de passer le concours de sous-officier de la gendarmerie. Il avait été interpellé et placé en garde à vue le 1er décembre, puis mis en examen pour tentative de meurtre sur mineure de 15 ans, exhibitionnisme sur mineure de 15 ans et violation de domicile. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité