Vendée Globe : le Havrais Charlie Dalin toujours en tête, au coude à coude avec Louis Burton

Le skipper normand a repris la tête de course dimanche matin après avoir franchi l’Équateur samedi soir, une heure seulement après Louis Burton (Bureau Vallée 2) qui était alors en tête. Seuls 39 kilomètres les séparent ce lundi matin.

Charlie Dalin est de retour dans l'hémisphère nord, en route pour les Sables d'Olonne !
Charlie Dalin est de retour dans l'hémisphère nord, en route pour les Sables d'Olonne ! © Apivia

En route pour les Sables d'Olonnes ! Ce lundi à 5 h, Charlie Dalin (Apivia) conserve sa place de leader du Vendée Globe avec 21 milles (39 km) d’avance sur Louis Burton. Ce dernier lui avait volé la première place samedi, en franchissant l'Équateur une heure avant lui. Le duel sur l'eau s'annonce donc très serré dans cette remontée de l'Atlantique. 

Moins de 5 500 km avant l'arrivée

Entrée dimanche en tout début d’après-midi dans les débuts d’un alizé de Nord-Est à hauteur de Cayenne, la tête de la course en a presque terminé avec un pot au noir qui, tout compte fait, n’aura pas creusé tant d’écart que ça. Ce dernier est pourtant réputé pour ses vents instables. 

Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, pas de doute que le skipper havrais est de retour dans l'hémisphère nord.

Parti depuis le 8 novembre 2020, Charlie Dalin n'est plus qu'à 5473.31 km des Sables d'Olonnes, lieu de départ du Vendée Globe.

Son principal adversaire, Yannick Bestaven (Maître Coq IV), qui lui avait volé la première place en décembre, n'est plus qu'à la 6e place. 

Dix jours avant Noël, alors que Charlie Dalin occupait la première place depuis un mois, avait dû mettre sa course en parenthèse, le temps de réparer sa cale endommagée

Lundi dernier, le skipper havrais était de nouveau en tête, alors qu'il comptait encore 400 milles marins de retard sur Yannick Bestaven cinq jours plus tôt. L'ex-leader, en prenant une route plus à l'ouest que ses concurrents, s'est retrouvé dans une zone de vents très faibles. Et ses poursuivants ont fondu sur lui comme sur une proie. 

Son principal adversaire est désormais Louis Burton (Bureau Vallée 2), qui joue la gagne après avoir frôlé l'abandon à cause d'une importante avarie le 21 décembre dernier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile