Assassinat d'un psychiatre en 2013 : l'irresponsablité pénale reconnue par le parquet

L'accusé (en bleu au centre) arrive au palais de justice de Rouen mercredi 25 mai 2016 / © France 3 Normandie
L'accusé (en bleu au centre) arrive au palais de justice de Rouen mercredi 25 mai 2016 / © France 3 Normandie

Le 17 octobre 2013, le docteur Fabre, médecin psychiatre était tué à l'entrée de son cabinet. L'homme poursuivi pour cet acte comparaissait ce jeudi en audience d'irresponsabilité pénale

Par Sylvie Callier



Xavier C., 52 ans, est arrivé entouré d'infirmiers dans la grande salle habituellement réservée à la cour d'assises à Rouen. De nombreuses personnes ont assisté à cette audience rare.

 L'accusé est lui-même médecin interdit d'exercer. Il était un patient du docteur Fabre. L'enquête a permis de réunir les indices remontant jusqu'à l'accusé qui vivait en Bretagne.

L'avocat général requiert que l'accusé est pénalement irresponsable, conformément aux expertises psychiatriques. L'ancien médecin est schizophrène paranoïde. L'abolition du discernement est reconnue par le parquet.

Il juge aussi que l'homme a donné la mort avec préméditation à son psychiatre. L'avocat général requiert l'hospitalisation d'office

Le jugement sera rendu le 12 juillet.

Interview de Maitre Hugues Vigier, avocat de la partie civile
(F. Nicolas, E. Darcel, Monteur : S.Pierson)

Interview de maitre Vigier










A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus