Cet article date de plus de 5 ans

Les défenseurs de la ferme des Bouillons déposent leur projet de reprise

L'association de Protection de la ferme des Bouillons (APFB) a déposé ce lundi 3 août son projet de reprise. La semaine précédente, elle avait appris qu'une filiale d'Auchan, propriétaire du terrain de Mont-Saint-Aignan, dans l'agglomération de Rouen, avait signé un compromis de vente avec une SCI.
© Emmanuelle Partouche
Après des heures de travail, le dossier de reprise de l'association de Protection de la ferme des Bouillons (APFB) est prêt. Les occupants de la ferme, située à Mont-Saint-Aignan dans l'agglomération de Rouen (Seine-Maritime), se sont réunis ce lundi 3 août 2015 pour déposer leur projet à la Safer (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) et à la Draaf (Direction régionale de l'agriculture, l'alimentation et la forêt).
© Emmanuelle Partouche
La semaine précédente, ils ont appris qu'Immochan, une filiale d'Auchan qui est propriétaire de la ferme, avait signé un compromis de vente de 150 000 euros avec la SCI (société civile immobilière) d'un ingénieur agricole, Baptiste Mégard. Le jeune homme porte un projet de culture bio et de permaculture, tout comme Romain Pavot, l'agriculteur plébiscité par l'APFB.

© Emmanuelle Partouche


De "zone à urbaniser" à "zone naturelle protégée"

L'occupation de la ferme a débuté fin 2012, lorsqu'Auchan a racheté ces 4 hectares classés en "zone à urbaniser", probablement pour en faire un centre commercial ou un supermarché. Depuis, l'APFB a obtenu son classement en "zone naturelle protégée". Les militants veulent que la Safer préempte la ferme des Bouillons, pour que les deux projets concurrents soient examinés à égalité. Ils dénoncent dans le dossier choisi par Immochan, qui refuse de négocier avec eux, un "business à façade écologique".
© Emmanuelle Partouche
VIDEO : le reportage d'Emmanuelle Partouche et Cédric Lepoittevin avec les interviews de :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie polémique société politique