Le ministre de l'intérieur se déplace à Rouen pour rencontrer les syndicats de policiers

Bernard Cazeneuve est arrivé en fin de matinée ce lundi 24 octobre à l'hôtel de police de Rouen où une promotion vient d'être refusée aux policiers qui sont intervenus lors de l'attentat de St-Etienne du Rouvray

Par Richard Plumet

VIDEO : à  13h15, à l'issue de la réunion, Philippe Trenec, contrôleur général et directeur départemental de la sécurité publique de Seine-Maritime (DDSP 76) commente cette visite du ministre de l'intérieur à Rouen.

Ecoute, dialogues et avancées

Plutôt satisfait des échanges entre Bernard Cazeneuve et les syndicats de policiers, le DDSP semble avoir été (lui aussi) entendu par le ministre de l'Intérieur quant au dossier de "la récompense" des policiers qui sont intervenus sur l'attaque terroriste de Saint-Etienne du Rouvray.

Précisons que lors de l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray, Philippe Trenec a accompagné ses hommes sur le terrain, en première ligne de l'intervention policière. Si près, qu'il a été légèrement blessé au front par une douille éjectée d'une des armes utilisées pour neutraliser les terroristes et libérer les otages…

Bernard Cazeneuve, accueilli par Nicole Klein, préfète de Normandie, a participé à une réunion en présence de 150 policiers et des responsables syndicaux normands. Au bout de 2h30, le ministre est sorti, a bavardé quelques minutes (le sourires aux lèvres)  avec des policiers en tenue devant le portail du bâtiment où se tenait la réunion, puis est monté dans sa voiture pour rentrer à Paris sans faire de déclaration ni répondre aux questions des journalistes présents.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Stéphane Gérain et Laurent Lagneau (prise de son Philippe Taddéi, montage : Eric Tavennec)  avec les interviews de
  • Karim Bennacer, représentant régional en Normandie du syndicat Alliance- Police Nationale
  • Frédéric Desguerre, représentant du syndicat Unité SGP-FO Police


Réunion en cours

© France 3 ►12h00. Alors que les policiers manifestent depuis plusieurs jours dans les principales villes de France pour exprimer leur malaise et formuler des revendications, à Rouen,  ce mouvement a pris une tournure particulière après que le syndicat Alliance a révélé (dans un tract publié  vendredi dernier) que la promotion pour les policiers qui sont intervenus pour neutraliser les terroristes de Saint-Etienne du Rouvray et sauver les otages serait refusée.

Selon ce syndicat, Patrick DALLENNES, préfet de la zone de défense ouest, aurait "balayé d’un revers de main les propositions du DDSP 76 et a fait intervenir, en pleine CAPI, le DCSP, qui, par téléphone a sommé les DDSP siégeant, de voter les propositions du Préfet !".

C'est ce contexte très tendu, que le ministre de l'Intérieur, le directeur général de la police (Jean-Marc Falcone) et la préfète de Normandie (Nicole Klein) se sont retrouvés dans une salle de réunion de l'hôtel de police de Rouen pour rencontrer les représentants des syndicats de police.

VIDEO France 3 Normandie : les précisions de  Stéphane Gérain dans le JT 12/13 présenté par Grégory Thélu

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus