Les policiers de la BAC de Seine-Maritime équipés d'un nouveau fusil d'assaut pour faire face aux attaques terroristes

Les policiers de la BAC sont désormais équipés de véritables armes de guerre pour rivaliser avec les criminels notamment lors d'attaques terroristes. La centaine de policiers de la Brigade Anti-Criminalité de Seine Maritime est actuellement en formation. 

© France 3 Normandie
Après les attentats de Paris, Bernard Cazeneuve, ministre l'Intérieur avait annoncé en février dernier que les policiers des brigades anti-criminalité (Bac) de France seraient équipées d’une nouvellle arme plus puissante, pour pouvoir affronter les terroristes. 
Cette arme, le HKG36, est un fusil d'assault de fabrication allemande, réservé jusqu'à présent aux forces d'intervention d'élite de la police et de la gendarmerie. Il équipe au fur et a mesure les differentes BAC du pays. 

Une puissance de feu supérieure 

Depuis mi avril, les policiers de la BAC en Seine-Maritime en sont équipés. Ils disposent précisement de 11 nouvelles armes mais aussi des gilets pare-balles renforcés.
Des moyens que le syndicat policier Alliance juge toutefois insuffisants, regrettant que les officiers de police sur la voie publique ne soient pas équipés de ces armes. 
Après une période de formation, la centaine de policiers de la BAC de Rouen, Le Havre et Dieppe devrait être opérationnelle début juin. 

VIDEO : le reportage Julie Howlett, Hervé Colosio, Bruno Delande et Romuald Sevestre avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 58
Les nouvelles armes d'assaut de la BAC


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité attentat faits divers terrorisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter