Rouen, choisie pour être la capitale provisoire de la nouvelle Normandie

Le gouvernement a choisit Rouen comme capitale provisoire de la nouvelle Normandie et accorde des compensations à Caen et au Havre.

Sans surprise, le gouvernement a choisi Rouen comme chef-lieu provisoire de la nouvelle Normandie. Comme pour les autres régions françaises ce choix, annoncé par l’Elysée par un communiqué, est conforme aux attentes*. Les chefs-lieux définitifs seront fixés au 1er octobre 2016 après avis des nouveaux conseils régionaux issus des élections de décembre prochain.

En compensation de la perte de son statut de chef-lieu de région, Caen abritera :
  • le Rectorat,
  • l’Agence régionale de santé (ARS),
  • la Direction régionale de l’Insee,
  • la Direction régionale de l’alimentation et de la forêt (Draf)
  • la Direction régionale des affaires culturelles (Drac).

Le gouvernement a en effet retenu le principe qu’un tiers des sièges des directions régionales de l’Etat devra être implanté hors du chef-lieu « afin de prendre en compte les spécificités de chaque territoire ».

Le Havre bénéficiera ainsi de l’implantation de :
  • la Direction interrégionale des douanes
  • d'une antenne de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte).

Par ailleurs, un pôle des métiers maritimes sera créé à Cherbourg ainsi qu’une plate-forme de traitement des passeports à Alençon.

L’Elysée précise que dès 2016, il y aura dans chaque région fusionnée « un seul préfet de région, un seul recteur de région académique, un seul directeur général d’ARS et un seul directeur régional  pour chaque réseau ministériel ». Des « préfigurateurs » ont été nommés pour assurer la transition jusqu’à la stabilisation prévue pour fin 2018 des nouvelles directions. L’Elysée précise que les sites des directions régionales actuelles seront maintenues « en quasi-totalité » avec des effectifs « comparables à ceux actuellement en poste ».

VIDEO : les explications de Pierre-Guillaume Creigniou et Richard Mesnildrey



*Dans son communiqué, L’Elysée se trompe toutefois quand il dit que le gouvernement a fait le choix « des villes les plus peuplées des nouvelles régions ». En Normandie, la ville la plus peuplée est Le Havre (175.000 habitants en 2010) devant Rouen (111.000) et Caen (109.000). Mais Rouen est bien l’agglomération la plus peuplée avec ses 486.000 habitants.