Cet article date de plus de 5 ans

A Rouen, un robot pour traiter les AVC et les problèmes cardiaques

La société Robocath a développé le modèle R One, un robot qui permet de poser des stents cardiaques pour  et de se promener dans les artères humaines à distance pour traiter les accidents vasculaires cérébraux (AVC).
Le prototype de Robocath en fonctionnement.
Le prototype de Robocath en fonctionnement. © France 3 Normandie
A l'origine du projet Robocath, on trouve un médecin radiologue, Philipe Bencteux. Il constate que le personnel soignant est soumis à des doses importantes de rayon X lors des opérations de pose de stents, ces petits ressorts en métal utilisés dans les angioplasties. Pour visualiser l'avancée dans les artères coronariennes, les contrôles radio doivent être très réguliers. 
Les professionnels de santé portent des tabliers plombés pour se protéger des radiations. Mais ces équipements lourds sont source de troubles musculo-squelettiques dans la durée. 

Le prototype de Robocath a de nombreux atouts : Grâce à une levée de fond de deux millions d'euros, la société a embauché 12 personnes. Elle vient d'atteindre la phase de pré-industrialisation du produit :
Le projet de Robocath entre dans la phase de la pré-industrialisation
Désormais, la direction cherche à lever 5 millions d'euros supplémentaires pour lancer la production du R One. Elle espère obtenir l'autorisation de mise sur le marché d'ici la mi-2017. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie santé société sciences sorties et loisirs start-up entreprises