Saint-Etienne-du-Rouvray : un an après l’assassinat du Père Jacques Hamel

Le père Hamel assasinné le 23 juillet 2016 par deux jeunes radicalisés. / © Ina
Le père Hamel assasinné le 23 juillet 2016 par deux jeunes radicalisés. / © Ina

Le 26 juillet 2016, Saint-Etienne-du-Rouvray devient tristement célèbre. Deux jeunes radicalisés tuent le Père Hamel dans l’une des deux églises de la ville. Notre feuilleton est consacré à ce drame et aux habitants de cette ville marqués à jamais par cet attentat.

Par EL/MR

Il y a un an le monde entier avait les yeux rivés sur Saint-Etienne-du-Rouvray, commune de l’agglomération rouennaise. Adel Kermiche et Abdelmalik Petitjean avaient choisi l’une des deux églises de cette commune pour semer la terreur et la mort. Ils tueront de plusieurs coups de couteau le père Jacques Hamel à la fin de son office.

Un traumatisme pour les catholiques du monde entier mais pour les habitants de St Etienne aussi, plongés malgré eux dans le bain médiatique.

Un an plus tard, comment vit-on à St Etienne ? Les choses, les mentalités ont -elles changé ?
Pour le comprendre, Emilie Leconte et Emmanuelle Partouche sont retournées voir les habitants. Dans ce feuilleton de 4 épisodes (montés par Marie Céline Varin), les élus, les membres d’association et les habitants reviennent sur le drame et le défi quotidien du vivre ensemble.

Hubert Wulfranc a notamment joué un rôle de premier plan en juillet 2016. Le désormais député (PCF), alors maire de Saint-Étienne-du-Rouvray, a dû faire face à une pression médiatique sans précédent dans la commune. La visite du président de la république, juste après le drame, a accentué cette exposition. Faire face aux attentats, c'est aussi gérer les souvenirs de l'événement dans la commune : le recrutement d'un archiviste chargé du recensement et de l'analyse des hommages faits au Père Hamel entre dans ce processus.
 

Après l'attentat, ce sont aussi les relations entre pratiquants de l'islam et du catholicisme qui sont modifiées. Sans pour autant remettre en cause les échanges entre les deux communautés. Se rassembler a par ailleur été, pour certains habitants de Saint-Étienne-du-Rouvray, le moyen de discuter et faire le bilan des émotions ressenties depuis l'été 2016.

 

Dans le quatrième et dernier épisode de notre feuilleton nous sommes allés à la rencontre des habitants du Chateau Blanc quartier où les associations font un énorme travail auprès des habitants.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans les coulisses avec les supporters du Football Club de Rouen

Près de chez vous

Les + Lus