Cet article date de plus de 5 ans

Venus d'Erythrée, quatre passagers clandestins découverts près de Rouen

C'est un chauffeur routier qui a surpris les quatre hommes dans la remorque de son camion
© Google –Street View – Juin 2012

Des attaches sectionnées

Il est un peu plus de 3h30 du matin ce mercredi (1er juin 2016) quand le standard de Police Secours reçoit l'appel d'un chauffeur routier dont le camion est garé sur un parking situé en bordure du boulevard industriel, à Saint-Etienne du Rouvray, à quelques kilomètres au sud de Rouen.
Un équipage de la brigade canine, en patrouille dans ce secteur sud de l'agglomération rouennaise, est envoyé sur place.  A leur arrivée sur le parking, le chauffeur routier (de nationalité roumaine et travaillant pour une société de transports roumaine) explique aux policiers qu'en inspectant sa remorque il a constaté que des attaches avaient été sectionnées.
Après avoir ouvert la porte, pour inspecter le contenu de la remorque, il a vu quatre silhouettes qui tentaient de se dissimuler derrière des bobines de tissus. Le routier a ensuite refermé la porte et composé le 17 sur son téléphone.

Renseignés sur le trajet du camion ?

Les quatre passagers clandestins sont alors invités à descendre de la remorque par les policiers. Il s'agit de quatre hommes âgés de 16,17et 25 ans, qui se présentent comme venant d'Erythrée (un pays de la Corne d'Afrique situé entre l'Ethiopie et le Soudan).
Les quatre migrants sont ensuite confiés aux services de la police aux frontières (PAF).

Le routier, en pause sur ce parking de Saint-Etienne du Rouvray, se dirigeait vers Calais pour se rendre en Angleterre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers migrants société immigration