REPLAY – Municipales 2020 à Grand-Couronne : ce qu'il faut retenir du débat du second tour

France 3 Normandie vous fait vivre la campagne des municipales 2020. Revoir le débat du second tour sur les enjeux à Grand-Couronne (Seine-Maritime) en présence des deux têtes de liste : Patrice Dupray et Julie Lesage

Patrice Dupray et Julie Lesage le 23 juin 2020 pour le débat du second tour des municipales à Grand-Couronne
Patrice Dupray et Julie Lesage le 23 juin 2020 pour le débat du second tour des municipales à Grand-Couronne © France Télévisions

Une ville de 9.954 habitants avec un taux de participation au premier tour de 42,14%. Le maire sortant communiste Patrice Dupray était arrivé en tête le 15 mars avec 44% des voix. Il se retrouve pour le second tour face à Julie Lesage (PS) et Michel Fontaine (DVD).


Le débat des candidats

France 3 Normandie vous a proposé ce mardi 23 juin 2020 à 18h, un débat de 40 minutes sur les municipales à Grand-Couronne. Les candidats ont débattu notamment sur la jeunesse, l'éducation, les transports et l'emploi.
Cette émission est présentée par Jean-Baptiste Pattier.

Les candidats présents au débat :

(Michel Fontaine (DVD), "Agir pour l'avenir de Grand-Couronne", ne souhaite pas participer au débat.)

Pour voir le débat :

REPLAY - Municipales 2020 à Grand Couronne : le débat du second tour sur France 3 Normandie

Une gauche divisée

Ce débat réunissant deux candidats de gauche a été marqué par un affrontement quasi permanent entre le communiste et la socialiste. Amis et coéquipiers hier, ennemis et adversaires aujourd'hui…

Tous les deux sont cependant d'accord : la fermeture de l'usine "Chapelle Darblay", située à Grand-Couronne, est une catastrophe :

C'est un drame humain, social et écologique. Chapelle Darblay est la seule usine à produire du papier journal 100% recyclé. Il faut se mobiliser pour alerter les pouvoirs publics. Il faut penser l'avenir et la reconversion."

Julie Lesage

Que faire pour sauver cette usine et les emplois ? Le maire sortant a une solution :

Moi ce que je propose c'est la nationalisation temporaire, comme à Alizay et qu'on sauvegarde l'emploi. La reconversion c'est le renoncement !"

Patrice Dupray

Transports en commun

Dans cette commune située à l'extrémité sud de l'agglomération rouennaise, 80% des habitants utilisent une voiture (fourgonnette ou camion) pour faire le trajet domicile-travail. 

Les transports ? C'est une vraie problématique à Grand-Couronne, loin d'Elbeuf et de Rouen, avec un quartier, celui des Essarts, éloigné du centre-ville avec une la forêt au milieu".

Julie Lesage

Que faire alors pour améliorer l'offre de transports en commun ? Patrice Dupray propose une solution  qu'il qualifie de simple et "qui a été refusée obstinément pendant des années par le président de la Métropole" : le tram-train.

Utiliser à nouveau l'ancienne ligne Rouen-Elbeuf pour le transport de passagers est un projet qui figure aussi dans le programme de la candidate socialiste. Mais Julie Lesage veut envisager ce dossier de "tram-train" par  "un travail collectif avec plusieurs communes".

Entre Rouen et Elbeuf, la ligne de chemin de fer (inutilisée)  qui traverse Grand-Couronne et qui depuis l'arrêt de l'activité de la raffinerie Pétroplus pourrait permette le transport des passagers  en "tram-train". Un projet qui remonte au milieu des années 80...
Entre Rouen et Elbeuf, la ligne de chemin de fer (inutilisée) qui traverse Grand-Couronne et qui depuis l'arrêt de l'activité de la raffinerie Pétroplus pourrait permette le transport des passagers en "tram-train". Un projet qui remonte au milieu des années 80... © Google / Street-View

Divisés 

Sur les questions concernant la jeunesse, la délinquance dans un quartier ou l'éducation : le maire sortant et son ancienne adjointe se sont affrontés pendant une bonne partie du débat, tant sur la paternité des projets que sur le choix des méthodes pour trouver des solutions.

En conclusion de ce débat, Julie Lesage s'est présentée aux électeurs comme "la candidate du changement".

Patrice Dupray, pour sa part, a dit ceci : "Vous avez besoin d'un maire expérimenté qui ne fasse pas des effets d'annonces comme on vient d'en entendre. J'ai fait mes preuves et on peut construire ensemble l'avenir."

Un mandat "entier"

Le maire sortant, Patrice Dupray, a profité de ce débat pour clarifier la situation : si il est réélu, contrairement à des "rumeurs" entendues pendant  la campagne électorale, il n'a pas l'intention d'abandonner son fauteuil de maire au bout de 3 ans.  La mise au point a le mérite d'être claire : 

J'ai pris résolument la décision d'aller jusqu'au bout de mon mandat comme maire de Grand-Couronne"

Patrice Dupray, le 23 juin 2020

Affiches des candidats au second tour des municipales 2020 à Grand-Couronne
Affiches des candidats au second tour des municipales 2020 à Grand-Couronne © Stéphane L'HOTE / France Télévisions

Qui sont les candidats ?

Patrice Dupray est candidat a sa réélection. Son premier mandat de maire remonte à 1995. Il mène sa campagne en partie sur son bilan, notamment sur le quartier excentré des Bouttières, amélioré avec l'isolation du groupe scolaire, la création d'une ludothèque et d'un parc, mais qui attend toujours que la superette soit reprise. Il compte poursuivre la rénovation des équipements municipaux et relancer le projet de tram-train qui relierait Rouen rive-gauche à Elbeuf. Il compte également tirer les enseignements de la période de confinement.

On s'est aperçu qu'il y avait une fracture importante sur le numérique. Ma volonté est d'arriver à trouver des solutions pour s'assurer que tous les enfants de Grand-Couronne seront dotés d'un ordinateur.

Patrice Dupray, maire PCF Grand-Couronne

Patrice Dupray (PCF), tête de liste "Grand-Couronne Dynamique, Solidaire et Durable"
Patrice Dupray (PCF), tête de liste "Grand-Couronne Dynamique, Solidaire et Durable" © France Télévisions

 

Arrivée deuxième avec 39,1% des voix, la socialiste Julie Lesage est adjointe dans la majorité actuelle mais opposée au maire. A 41 ans, cette juriste de la fonction publique entend réincarner le renouveau couronnais en constituant un projet à partir de propositions des habitants lors de réunions thématiques. Il est notamment question de transition écologique avec des bâtiments municipaux écoresponsables. Au coeur de son programme également : la mobilité pour relier les différents quartiers excentrés de la ville.

Nous souhaitons expérimenter une navette, notamment entre le quartier des Essarts et le centre-ville. Le quartier des Bouttières aussi, qui a été laissé ses dernières années et qui malheureusement manque de commerces. Je souhaite revitaliser les commerçants, le centre-ville, le marché. Faire en sorte que nous ayons des producteurs locaux. Créer un comité de marché pour redynamiser celui-ci.

Julie Lesage

Tout comme Patrice Dupray, elle souhaite relancer le projet de tram-train qui permettrait de relier Grand-Couronne à Rouen mais aussi Elbeuf.

Julie Lesage (PS), "Avec vous pour Grand-Couronne"
Julie Lesage (PS), "Avec vous pour Grand-Couronne" © France Télévisions

 

En troisième position le divers-droit Michel Fontaine et ses 12,1% de voix. Ce retraité du transport et Grand-Couronnais depuis vingt-cinq ans, élu conseiller de la Métropole,  proteste contre les projets de construction sur la réserve foncière des Essarts. Mais son cheval de bataille, c'est la sécurité : doubler l'effectif de la police municipales, caméras-piéton, drone et armement avec pistolet à impulsion.

Ça se dégrade, c'est de pire en pire. Il y a des voitures qui brûlent, les week-ends, les motos les quad qui se promènent sans casque. Il faut vraiment renforcer la police municipale, présente 24h/24 7j/7 et l'armer bien sûr. 

Michel Fontaine

Michel Fontaine (DVD), "Agir pour l'avenir de Grand-Couronne"
Michel Fontaine (DVD), "Agir pour l'avenir de Grand-Couronne" © France Télévisions

Corinne Barris issue de la majorité avait présenté une liste. Elle a été disqualifiée avec 4,9% des suffrages au premier tour. Ses voix correspondent à la différence de score entre Patrice Dupray et Julie Lesage. Nul doute qu'elles seront convoitées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections