• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Nouveau samedi de contestation des gilets jaunes en Seine-Maritime

Le cortège des gilets jaunes, boulevard des Belges à Rouen (Seine-Maritime). / © BD / France 3 Normandie
Le cortège des gilets jaunes, boulevard des Belges à Rouen (Seine-Maritime). / © BD / France 3 Normandie

Pour ce 17è samedi de mobilisation des gilets jaunes à Rouen, Dieppe et Le Havre, les heurts ont été moins nombreux selon la Préfecture. Le centre commercial des Docks 76 à Rouen a été fermé pendant une trentaine de minutes. 

Par Marc Moiroud-Musillo

Selon la Préfecture de Seine-Maritime la mobilisation était en baisse en Seine-Maritime ce samedi 9 mars par rapport à la semaine précédente. Cette dernière ne fait pas état d'utilisation de bombes lacrymogène de la part des forces de l'ordre. Toutefois, des images publiées sur les réseaux sociaux laissent penser le contraire.

En Seine-Maritime, une seule interpellation a eu lieu, à Rouen, pour incendie volontaire. Les pompiers sont intervenus à six reprises pour des feux, notamment de poubelles rue Buffon à Rouen. Le centre commercial des Docks 76 a été fermé durant une trentaine de minutes samedi après-midi. Trois vitrines et une porte ont été brisées.

Plus tard, un cortège est remonté rue Jeanne d'Arc. Les manifestants ont démonté des panneaux de protection installés devant des agences bancaires avant de les incendier.

Au Havre, la manifestation s'est terminée vers 16 heures 40 selon la Préfecture. D'après elle, la situation a été plutôt calme à Dieppe.

Pour ce 17è samedi de mobilisation, la colère était toujours présente chez les gilets jaunes. Ils reprochent au président de la République et au gouvernement  de rester sourds à leurs revendications.

Monsieur Macron, on a besoin d'argent. On a besoin de vivre. Il faut faire quelque chose" a déclaré une manifestante dans le cortège rouennais.

Interview d'une manifestante lors du 17è samedi de mobilisation des gilets jaunes


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus