On emprunte une œuvre comme on emprunte un livre à l'Artothèque du Grand-Quevilly

Mettre l'art à portée de tous, c'est l'objectif de l'Artothèque du Grand-Quevilly, près de Rouen. La structure créée en 2015 propose d'emprunter des œuvres pour soutenir la création contemporaine. Découverte.

Emprunter une œuvre comme on emprunte un livre, l'afficher chez soi, puis la rendre, quelques semaines plus tard. À l'Arthothèque - Maison des arts Agnès-Varda du Grand-Quevilly (Seine-Maritime), c'est possible.

La mission de l'Artothèque, c'est de démocratiser l'art contemporain. De permettre aux abonnés de s'emparer d'une œuvre, ou deux, les ramener et vivre l'expérience d'une œuvre chez soi. De cohabiter avec l'art contemporain.

Marie-Laure Lapeyre, directrice de l'Artothèque - Maison des Arts Agnès Varda

à France 3 Normandie

Des toiles de jeunes artistes

Sylvie Bréhan est une grande habituée du concept. Tous les deux mois, elle emprunte une toile. Aujourd'hui, elle vient rendre le tableau qui trônait jusque-là dans son salon.

"Je trouvais l'idée sympa. Je ne connais pas les artistes et c'est aussi l'occasion de changer de déco", confie-t-elle.

Le fond est surtout constitué de toiles de jeunes artistes. Et pour proposer un choix éclectique d'œuvres contemporaines, une commission choisit les prochaines acquisitions.

Xavière Makouche, habitante du Grand-Quevilly, en fait partie. "C'est un dispositif artistique que j'apprécie beaucoup", souligne-t-elle en dévoilant son dernier achat, un jeu "qui nous rend acteur de l'œuvre".

Un outil pédagogique

L'établissement municipal ne s'adresse pas qu'aux particuliers. L'Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés de la ville expose dans ses murs certaines de ses toiles depuis des années.

"Ça sert à sensibiliser à l'art, et ça invite les personnes à travailler leur autodétermination", estime Frédéric Durand, éducateur coordinateur. "Ils doivent s'exprimer sur ce qu'ils perçoivent, expliquer pourquoi ils ont choisi telle ou telle œuvre, et écouter le point de vue des autres."

durée de la vidéo : 00h02mn05s
L'Artothèque de Grand-Quevilly agrandit sa collection. Sujet du 31/01/24 avec les interviews de Sylvie Bréhan, Marie-Laure Lapeyre, directrice de l'Artothèque - Maison des Arts Agnès Varda, Xavière Makouche et Frédéric Durand, éducateur coordinateur. ©Y. Asernal & S. L'Hôte / France 3 Normandie

L'abonnement à l'Artothèque est gratuit pour les Quevillais et coûte 23 euros par an pour les autres amateurs d'œuvres originales.

Un vent de nouveauté pourrait souffler dans votre maison, sans trop peser sur votre portefeuille.