Des phoques menacés par les caresses des promeneurs : vous pouvez les parrainer

Avec les beaux jours, de nombreux promeneurs sont tentés de toucher les bébés phoques. Une véritable erreur car ces animaux finissent par être abandonnés par leur mère et risquent de mourir. L'association du Chene en Seine-Maritime les soigne et permet à des citoyens de les parrainer. 

Juillet 2020- Un des bébés phoques en danger recueillis au refuge Le CHENE d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime)
Juillet 2020- Un des bébés phoques en danger recueillis au refuge Le CHENE d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime) © Patrice Cornily / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Que de mauvaises habitudes ! Lorsque vous vous promenez au bord des plages et que vous voyez un phoque, ne le touchez surtout pas, signale l'association du Chene, spécialisée dans les soins sur la faune sauvage.

Depuis le 29 juin, 3 bébés phoques lui ont été confiés dans le refuge d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime). Lila, Rose et Lavande ont été victimes de la méconnaissance des hommes. 
 
Avec l'arrivée des beaux jours, des promeneurs aux abords des plages touchent ces animaux, ce qui entraîne l'abandon des bébés par leur mère. Du grand "n'importe quoi", estime la soigneuse Laure Prevost
 

(Les promeneurs) s'approchent trop des petits (qui sont) avec leur maman ; ils les prennent même dans les bras et ça finit par une séparation qui est complètement délétère pour le petit parce qu'il ne retrouvera pas sa maman, il ne sera pas nourri et finira par mourir.

Laure Prevost, soigneuse association le CHENE

Reportage Sylvie Callier et Patrice Cornily / France Télévisons

Adopte un phoque !

L'association du Chene les soigne pendant environ trois mois avant de les remettre à la nature. Une démarche naturelle, estime le président du refuge, Didier Feray

"Une chose est sûre, on n'agit pas contre nature, on rend à la nature un animal sain et autonome. Je pense qu'il y a une vraie crise de conscience. Je crois que les gens ont pris conscience que la nature est la mère nourricière et qu'il faut la préserver. C'est plutôt optimiste pour l'avenir".
 
L'association accueille près de 200 animaux par semaine. Parmi eux, de nombreux hérissons qui, de plus en plus, meurent prématurément en Normandie.
 
Pour sensibiliser le public, l'association du Chene propose de parrainer les phoques. Un coup de pouce financier non négligeable pour l'association. 

En devenant parrain ou marraine, vous nous aidez financièrement à subvenir aux besoins des phoques (un phoque qui est relâché nous coûte 2500€ en moyenne). Votre générosité vous permet de recevoir deux bulletins d'information qui vous en dira plus sur les soins prodigués aux phoques et vous permettra de participer à leurs relâchés en milieu naturel, courant octobre : un moment qui s'annonce magique.

Post Facebook association Chene


Et si vous souhaitez en apprendre encore un peu plus sur leur action, le public est le bienvenu à venir visiter le refuge tout au long de l'été. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux loisirs sorties et loisirs mer
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter