Des centaines de cavaliers réunis ce weeekend près de Rouen pour une première compétition post-confinement

Le concours  "Grand régional de Normandie" fait étape pendant trois jours aux écuries Lefebvre de Quincampoix (Seine-Maritime)  

Juillet 2020 : reprise des compétitions équestres en Normandie avec le Grand Régional
Juillet 2020 : reprise des compétitions équestres en Normandie avec le Grand Régional © Patrice Cornily / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Sourire sur toutes les lèvres (et qu'on devine même sous les masques) ce weekend aux écuries Lefebvre de Quincampoix pour le premier concours après un arrêt forcé de trois mois.

Le plaisir de se retrouver entre cavaliers, le plaisir de retrouver son cheval, de le monter et de concourir avec.
Organisé les 3, 4 et 5 juillet 2020, cette épreuve du Circuit Normandie Golden Horse de CSO 2020  rassemble 750 cavaliers. Une grande satisfaction pour les propriétaires de cette écurie seinomarine.

Remettre le pied à l'étrier et puis se retrouver sur les terrains de concours à courir des épreuves, oui, ça fait du bien au moral !"

Vincent Lefebvre, co-propriétaire des écuries

VIDEO - 3 juillet 2020 : les cavaliers de retour après 3 mois d'arrêt pour un concours régional. Reportage de Béatrice Rabelle et Patrice Cornily (montage : Estelle Roux)

Surmonter la crise

Le retour des cavaliers et l'accueil de ce concours, le premier depuis des mois, ne doit pas faire oublier les difficultés vécues par le monde du cheval depuis l'arrêt brutal des activités équestres lors de la mise en place des mesures de confinement. Exemple avec les écuries Lefebvre qui auraient dû accueillir 8 compétitions au printemps.

A commencer par le Tournoi des As, brusquement stoppé à la mi-mars… Une perte très importante pour l'équilibre financier de cette entreprise familiale.

Les concours ? C'était notre moisson normalement !
Notre moisson du printemps. C'est comme un cultivateur qui ne peut pas récolter son blé. C'est exactement la même chose : on met tout en place, on ne peut pas y toucher, c'est exactement pareil. Donc l'impact financier, bah, c'est une grosse vague dans nos vies.
C'est une réalité…

Benoist Lefebvre, co-propriétaire et gestionnaire des écuries

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature sport équitation coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter