Que faire si vous avez un nid de guêpes ou de frelons chez vous ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Riou .

En cet été 2022, les guêpes et frelons se sont invités en Normandie. Voici quelques conseils pour éviter les piqûres et vous débarrasser d'un nid installé à votre domicile.

Cette année, les guêpes et frelons ont décidé de passer l’été avec nous. Ils s’invitent volontiers lors de nos déjeuners extérieurs et même dans nos maisons. Que faire si un nid se trouve chez vous ?

Depuis plus de 10 ans, ce ne sont plus les pompiers qui sont en charge de la gestion des nids d’insectes. Des entreprises privées sont en lien avec les collectivités ou les particuliers pour éviter la prolifération de ces Hyménoptères. A Rouen, la société Allo La Guêpe travaille avec 35 communes de la Métropole Rouen Normandie. Depuis plusieurs semaines, son activité est intense et les 9 salariés peuvent intervenir jusqu’à 70 fois par jour.

Ces techniciens enfilent des combinaisons renforcées et se munissent des moyens nécessaires (harnais, échelles, cordes, nacelle, perche si besoin...) pour appliquer un biocide et éradiquer la colonie.


«Dans la mesure du possible, le nid sera retiré. Il est possible de le laisser sur place car celui-ci est construit d’éléments naturels (fibre végétale de bois et salive animale) et ne pourra pas être recolonisé»,  précise le site Allo la Guêpe

Les techniciens de l’entreprise Allo la guêpe sont aussi des passionnés d’apiculture. Sous la marque "La miellerie des copains", ils proposent même leur miel à la vente.

Combien ça coûte ?

En cas de destruction d’un nid de frelons asiatiques, une prise en charge du département est prévue grâce au partenariat signé avec la Seine-Maritime et l’Eure. Pour les particuliers, une intervention dans les 6 heures est réalisable. Il faut compter entre 70 et 200 euros en fonction de la taille et la situation du nid.

Pourquoi autant de guêpes en Normandie cette année ?

Si nous constatons la forte présence de guêpes cette année c’est tout simplement lié à l’hiver doux que nous avons eu. Les reines fondatrices ont bien résisté aux températures hivernales, et les nids se sont multipliés. Les fortes chaleurs de ces derniers jours expliquent également qu’elles sortent plus pour pouvoir trouver de l’eau.

La guêpe, un insecte indispensable à la biodiversité

En 30 ans, les spécialistes estiment entre 75 à 85% de disparition d’insectes en termes de quantité. Ces chiffres sont alarmants quand on connait leur rôle indispensable dans la biodiversité. Par exemple, la guêpe est un super-prédateur : elle régule la population d’autres insectes comme les mouches. C’est également une source de nourriture pour d’autres animaux comme les araignées ou les oiseaux. Ce sont également des insectes qui contribuent à la pollinisation.

Une guêpe qui va venir sur notre melon ou sur notre viande, car elles sont carnivores, elle ne va pas être agressive. Il faut apprendre à vivre avec et ne pas en avoir peur. Vous pouvez ne pas bouger et profiter de la nature car elles en font partie.

Louis Lair, gestionnaire "Allo la guêpe"

Comment faire fuir les guêpes ?

Pour les maintenir éloignés des lieux de vie, vous pouvez installer une soucoupe d’eau avec des cailloux pour ne pas qu’elles se noient, ou une assiette avec des restes de repas qui serviront à faire diversion. Les pièges à insectes à faire soi-même ou vendus dans le commerce font polémique car ils participent à l’éradication des espèces.

D’autres astuces existent comme brûler du café, planter des plantes répulsives comme le souci officinal, diffuser des huiles essentielles de lavande, de menthe et de citronnelle, ou encore faire brûler des bâtonnets d’encens.

Que faire en cas de piqûre d'abeille, de guêpe ou de frelon ?

Il existe pas moins de 75 000 espèces différentes de guêpes. La plupart sont inoffensives ! Si certains de ces insectes piquent, il faut savoir que la piqûre de guêpe est souvent bénine, bien que douloureuse.

 

Dans certains rares cas, la piqûre de guêpe peut avoir des conséquences plus graves : elle s’enflamme et il s’ensuit de maux de têtes, voire des nausées ou des vomissements qui peuvent entraîner la mort. Cependant les cas mortels ne concernent q'une vingtaine de personnes chaque année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité