A quelques jours de la rentrée, des dégradations d'écoles dans l'agglomération rouennaise

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Des établissments de Déville-lès-Rouen et Saint-Etienne-du-Rouvray ont l'objet de dégradations mineures mardsi soir. Six jeunes hommes ont été interpelés.

Par Marc Moiroud-Musillo

Les deux affaires n'ont pas de lien entre elles. Mais elles se sont déroulées à 15 jours de la rentrée scolaire.

A 18 heures 15, la brigade canine intervient à l'école Léon Blum à Déville-lès-Rouen, suite à l'appel d'un riverain. Les policiers découvrent une vitre brisée et voient deux jeunes s'enfuir en sautant la clôture. Ils sont rattrapés en haut de l'impasse Jolio-Curie par un second équipage.

Les adolescents ont 13 ans et vivent à Déville-lès-Rouen. Ils étaient armés d'une barre de fer chacun. Ils ont été ramenés à l'Hôtel de police de Rouen, puis remis à leurs représentants légaux. Ils seront entendus dans les prochains jours.

Ils jouent au foot en pleine nuit dans une école de St-Etienne-du-Rouvray


Vers 23 heures, un voisin prévient la police que des individus ont pénétré dans l'école de la rue Ampère à Saint-Etienne-du-Rouvray. Les personnes jettent des cailloux sur les vitres.

A l'arrivée de la BAC (brigade anti-criminalité), quatre personnes sautent au-dessus des grilles. Ils sont interpelés. Ils ont entre 19 et 23 ans, trois habitent la commune, le dernier vit à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime).

Trois vitres de l'établissement ont été dégradées par les jets de pierre. Les mis en cause expliquent avoir voulu jouer au foot et faire une bataille de cailloux. Ils ont été placés en garde à vue.


A lire aussi

Sur le même sujet

Visite du 1er ministre un mois après l'incendie de Lubrizol

Les + Lus