• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“1 jour, 1 bateau”... Tout ce qu'il faut savoir sur l’Hermione, présente à l'Armada 2019 de Rouen

L'Hermione version 2019 / © Francis Latreille, association Hermione
L'Hermione version 2019 / © Francis Latreille, association Hermione

La frégate de la Liberté, réplique du navire de La Fayette, est l’invitée d’honneur de l’Armada de Rouen. Sa première venue en Normandie coïncide avec le 75e anniversaire du Débarquement : une nouvelle occasion de célébrer l’amitié franco-américaine par-delà le temps.

Par Olivier Couvreur, avec Nathalie Couilloud/Sea Events

Majestueuse Hermione. Partout où elle passe, cette frégate suscite l'admiration et réveille la soif d'aventures en chacun de nous. Une vrai plongée inconditionnelle dans cette époque des batailles navales avec des capitaines aux costumes chatoyants et des gabiers à la peau marquée par les longues traversées... 


L'Hermione, la frégate de la Liberté

Reconnaissable à sa coque jaune percée de sabords noirs, où affleurent ses 26 canons tirant des boulets de 12 livres (d'où son nom de "frégate de 12"), mais aussi par son imposant château arrière bleu et jaune, L’Hermione est la frégate que le Marquis de La Fayette utilisa en 1780 pour rejoindre l’Amérique. Il partait alors combattre aux côtés des insurgés américains en pleine guerre d'indépendance. Deux ans plus tôt, ce navire de plus de 65 mètres de longueur hors tout était en construction dans l’arsenal de Rochefort, en Charente-Maritime. Une construction qui nécéssita 11 mois de travail pour des centaines de charpentiers, forgerons, perceurs, cloueurs, calfats... bagnards... pour un total de plus de 35 000 journées de travail !
 
Le navire appartient à la catégorie de frégates dites légères, caractérisées par leur vitesse et leur maniabilité.
Mais au fait, c'est quoi, une frégate ? La réponse en vidéo avec nos confrères de France Bleu Normandie
 


Une reconstruction possible grâce à des passionnés

L'Hermione que vous pourrez admirer à Rouen durant l'Armada 2019 est une réplique de la frégate de La Fayette. Sa réalisation a été rendue possible grâce aux fonds réunis par le comité Hermione-Lafayette, lancé en 1997. Dix-sept années de travaux sont nécessaires et en 2014 l'Hermione est mise à l'eau pour des premiers essais de navigation en mer. En 2015, elle rallie les États-Unis, où elle reçoit un accueil triomphal, à la grande fierté de son commandant emblématique, Yann Cariou, en habits XVIIIe et perruque poudrée !

Aujourd'hui la frégate est menée par près de 80 hommes (ils étaient porès de 200 au 18e siècle !) : 16 marins professionnels sont aidés par environ 60 volontaires ayant suivi une formation indispensable. Ils doivent notamment mémoriser les 280 « points de tournage », c’est-à-dire les endroits où sont amarrés les différents cordages qui actionnent les voiles et les espars. Il n’est pas étonnant qu’un certain nombre de gabiers viennent du cirque : quand il s’agit de grimper dans la mâture par vent frais et mer forte, l’agilité et la concentration sont de rigueur comme dans les acrobaties les plus risquées…
 
L'Hermione lors de son passage à Ouistreham, en mai 2019. / © PM
L'Hermione lors de son passage à Ouistreham, en mai 2019. / © PM


L'Hermione racontée par Michel de Decker

Avec Michel de Decker, écrivain et historien normand, France Bleu Normandie vous propose une série de dix merveilleuses histoires de bateau. Embarquez à bord de ces frégates, goélettes et autres vieux gréements majestueux bercé par la voix de Michel de Decker.


La pépite de l'INA

Découvrez les petits secrets d’un navire d’époque, avec ce portrait de la costumière de l’Hermione (archive INA)
 
"1 jour, 1 bateau" : l'Hermione - la pépite INA
 

L'Hermione en chiffres

  • Pavillon : France
  • Gréement : Trois-mâts carré
  • Année de lancement : 2012
  • Équipage : 80 marins
  • Longueur hors-tout : 65,7 m
  • Longueur de coque : 44,20 m
  • Maître-bau : 11,24 m
  • Tirant d'eau : 5,78 m
  • Voilure : 2200 m²
  • Tonnage : 1166 tonnes
  • Vitesse : 13,3 à 14,5 noeuds
  • Chantier : Port de Rochefort - France
  • Port d'attache : Rochefort - France
(source : www.armada.org)

L'Hermione à l'Armada : les infos pratiques

Cliquez ici pour en savoir plus.

A lire aussi

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus