• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“1 jour, 1 bateau”... Tout ce qu'il faut savoir sur l'Etoile du Roy, présente à l'Armada 2019 de Rouen

L'Étoile du Roy, pendant la semaine du Golfe du Morbihan édition 2017 / © S. Grammont
L'Étoile du Roy, pendant la semaine du Golfe du Morbihan édition 2017 / © S. Grammont

Les habitués de l'Armada ont déjà vu l'Etoile du Roy ammaré aux quais de Rouen lors des éditions de 2003 et 2008. Mais c'était sous un autre nom, celui de Grand Turk. Depuis 2010, cette réplique d'une frégate du 18e siècle est passée sous pavillon français... et a pour port d'attache Saint-Malo.

Par Olivier Couvreur, avec Nathalie Couilloud/Sea Events

L’Étoile du Roy, ex-star de la télé anglaise

Fringante dans sa robe noire et jaune, l’Étoile du Roy est la réplique en bois d’une frégate de guerre anglaise, le HMS Blandford (construite en 1745), qui navigua vaillamment au XVIIIe siècle.

Ce navire de 310 tonnes était armé de 20 canons et accueillait 236 hommes d’équipage à son bord. Troisième plus grand navire traditionnel français, Etoile du Roy est aujourd’hui un extraordinaire navire pouvant embarquer 120 personnes en mer.
Etoile Marine Croisières

Les apparitions de cette réplique, comme celle de la frégate française l’Hermione, font ressurgir le passé maritime des deux pays si souvent ennemis sur les océans.
 

L'hermione et et l'Etoile du Roy sur la Penfeld / © Frédérique Le Mouillour
L'hermione et et l'Etoile du Roy sur la Penfeld / © Frédérique Le Mouillour


Ces temps sont bien révolus et si l’on peut aujourd’hui admirer une version contemporaine du Blandford, c’est grâce à une chaîne de télévision anglaise, ITV pour la nommer ! Celle-ci a en effet commandité la construction du vaisseau pour en faire le décor principal de la série Hornblower, le héros d’une dizaine de romans d’aventure maritime créé par Cecil Scott Forester.

Trailer Hornblower ITV

Dans le 1er épisode de la série visible sur Youtube, on peut découvrir la frégate dès la 1ère minute (0'58 secondes).

Ce trois-mâts de 47 m de long sur 10 m de large a vu le jour au soleil de Marmaris en Turquie. Les travaux, supervisés par l’armateur anglais Michael Turk, ont coûté la bagatelle de 2 millions de livres. Baptisée avec un léger soupçon de mégalomanie, Grand Turk, la frégate sera livrée en août 1997 et partira aussitôt à Yalta sur la mer Noire pour jouer le rôle de l’HMS Indefatigable.

Entre deux saisons, elle est basée au dock St Katharine de Londres. Et quand la série télévisée s’achève en 2003, le Grand Turk joue les vedettes ici et là avant d’être mis en vente en 2010. La société Étoile Marine Croisières de Saint-Malo la rachète alors et la rebaptise Étoile du Roy. Autre temps, autres mœurs : en 1755, le Blandford, son modèle, avait été saisi par les Français au terme d’une bataille navale.
 

L'Etoile du Roy racontée par Michel de Decker

Avec Michel de Decker, écrivain et historien normand, France Bleu Normandie vous propose une série de dix merveilleuses histoires de bateau. Embarquez à bord de ces frégates, goélettes et autres vieux gréements majestueux bercé par la voix de Michel de Decker.

 

La pépite de l'INA

Découvrez dans cette archive de l'Ina de 2015, le tournage d'un épisode de la série Nicolas Le Floch à bord de l'Etoile du Roy
 
"1 jour, 1 bateau" : l'Étoile du Roy - la pépite INA
 

L'Étoile du Roy en chiffres

  • Pavillon : France
  • Année de lancement : 1997
  • Gréement : Frégate
  • Longueur hors-tout : 46,3m
  • Maître-bau : 10,36m
  • Surface de voilure : 800 m2
  • Chantier : Marmaris, Turquie
  • Port d'attache : Saint-Malo

L'Etoile du Roy à l'Armada : les infos pratiques

Cliquez ici pour en savoir plus.

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus