A Rouen, le premier centre médical dédié à l'IVG a ouvert ses portes

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.A. (avec Sylvie Callier)

Le premier centre privé dédié à l'interruption volontaire de grossesse de Normandie vient d'ouvrir ses portes à Rouen (Seine-Maritime). Un lieu unique en France qui propose un accompagnement et une prise en charge pour les IVG médicamenteuses via un parcours simplifié.

Il n'en existait pas encore dans la région. Un centre privé entièrement dédié à l'Interruption Volontaire de Grossesse a ouvert ses portes la semaine dernière à Rouen (Seine-Maritime), en plein centre-ville.

L'Institut Médical Simone Veil a pour objectif d'accompagner et de prendre en charge les patientes dans cette démarche, souvent difficile, qui souhaitent envisager une IVG médicamenteuse, possible jusqu'à 7 semaines de grossesse (delai passé de 5 à 7 semaines pendant la crise sanitaire). En une semaine, déjà 25 patientes se sont présentées au centre. 

Alors que les médecins généralistes, gynécologues ou encore sages-femmes peuvent prescrire une IVG médicamenteuse, ces derniers ne les pratiquent pas toujours. "C'est difficile à recevoir au sein d'une journée de consultations, sur des créneaux d'urgence", explique le docteur Marianne Laine, co-fondatrice de l'institut médical Simone Veil. "Mais nous avons des praticiens de toute la Métropole rouennaise qui sont prêts à venir ici par vacation"

Une prise en charge coordonnée et rapide

Ce sont des professionnels de santé libéraux qui ont eu la volonté d'ouvrir ce centre. Ici, les rendez-vous sont coordonnés et l'accueil prévenant. "Nous nous engageons à prendre le premier rendez-vous rapidement pour discuter et évaluer la situation, parler de contraception, se coordonner avec nos confrères radiologues, biologistes etc... Il ne s'agit pas de donner le médicament dès le premier rendez-vous", précise le docteur Marianne Laine.

Des groupes de parole seront également proposés avec des psychologues. "C'est un évènement traumatique. C'est pour les aider à passer à autre chose, qu'elles puissent cicatriser tout ça."

19 jours entre la décision et le début de l'IVG

En Normandie, le délai est de 19 jours entre la décision d'une femme et l'interruption volontaire de grossesse. Un délai jugé trop long. En 2020, 8527 IVG ont été pratiquées dans la région et 222.000 en France. 

Infos pratiques :

  • Institut médical Simone-Veil. 13, rue Herbière à Rouen.
  • Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 18h
  • Les prises de rendez-vous se font sur Doctolib