Agression d'un journaliste de France 3 Normandie près de Rouen, un homme mis en examen

L'un de nos confrères s'est fait agresser lundi dernier en début d'après midi, alors qu'il tournait des images devant la mosquée de Petit-Couronne, près de Rouen.
Un homme a été mis en examen ce mercredi 5 juin pour vol avec violences en réunion, et placé sous contrôle judiciaire.



 

La nouvelle direction régionale de France 3 Normandie, installée au Hangar 11, quai Ferdinand de Lesseps, à Rouen.
La nouvelle direction régionale de France 3 Normandie, installée au Hangar 11, quai Ferdinand de Lesseps, à Rouen. © OC
L'agression d'un journaliste de France 3 Normandie s'est produite lundi après-midi devant la mosquée de Petit-Couronne, alors qu'il tournait des images pour illustrer le procés à Boulogne-sur-mer d'un imam et d'un fidèle de cette mosquée.

Une vingtaine de fidèles a voulu empêché notre collègue d'effectuer son travail alors qu'il était sur la voie publique. S'en est suivie une altercation violente pendant laquelle sa caméra a été déteriorée. Il a ensuite été gardé contre son gré dans l'enceinte de la mosquée avant que la police n'intervienne.
Notre confrère est légèrement blessé et choqué (il s'est vu prescrire 5 jours d' Incapacité Totale de Travail), et nous lui apportons tout notre soutien.

L'un des agresseurs présumés avait été arrêté le jour même et placé en garde à vue.  
Il s'agirait du président de l'association qui gère la mosquée de Petit-Couronne.
Il a été mis en examen ce mercredi pour vol avec violences en réunion et placé sous contrôle judiciaire.


Cette agression survient dans un contexte de défiance vis à vis des journalistes, devenus pour certains des cibles idéales et des boucs émissaires. 
 La direction de France 3 Normandie et l'ensemble des salariés condamnent fermement cette violence gratuite et inacceptable
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie violence faits divers médias économie