Allergies. Alerte rouge aux pollens en Normandie, l’Orne épargnée

En ce long week-end de Pentecôte, la Normande n’est pas épargnée par le risque allergique. Elle est classée en risque "élevé", sauf l’Orne, classée en risque "moyen". Les belles conditions météo annoncées favorisent l’émission et la dispersion des pollens de graminées dans l’air explique la RNSA.

Le week-end de Pentecôte rime avec ultime long week-end du mois de mai mais aussi avec grande vigilance pour les personnes allergiques. Presque toute la France passe en alerte rouge, c’est-à-dire en risque maximal, élevé, d’allergie aux pollens sauf le Nord-Ouest du pays, informe le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA). Tous les département normands sont concernés, mis à part l’Orne qui reste à un niveau de risque "moyen". C’est le niveau maximal pour le pollen de graminées. 

Les graminées sont les petites herbacées que l’on trouve le long des routes, dans les champs, dans les parcs ou jardins (blés, sorgues, maïs…)

Si vous avez le nez qui coule, les yeux rouge ou des difficultés à respirer c’est que vous êtes allergique aux graminées. 

Ce week-end de Pentecôte à la météo très douce favorise l’émission et la dispersion de ces pollens dans l’air. Sur le site internet alertepollens.org qui recueille l’état des émissions chaque jour, on remarque qu'au Havre le pollen provient des herbacée, des plantains, des graminées…

Sur son site internet, la RNSA propose quelques conseils pratiques pour les personnes allergiques :

  • Consulter régulièrement la carte de vigilance des pollens ici.
  • Rincer ses cheveux le soir.
  • Aérer au moins 10 minutes par jour avant le lever et après le coucher du soleil.
  • Eviter de faire sécher le linge à l’extérieur.
  • Garder les vitres des voitures fermées.
  • Eviter les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens.

La RNSA prévient : "La pollution atmosphérique pourra dans certaines grandes villes exarcerber les allergies aux pollens."

Les remèdes naturels

Le site pasteur.fr a recensé des remèdes naturels pour combattre l'allergie aux pollens qu'on appelle aussi le "rhume des foins." De nombreuses plantes peuvent réduire la fréquence des crises d’allergies. L’estragon, par exemple, est une bonne solution pour lutter contre les allergies au pollen grâce à ses propriétés anti-allergènes. Le thym, quant à lui, est un expectorant naturel qui permet de décongestionner les voies respiratoires. L’huile essentielle de lavande vraie est également très efficace pour réduire les crises d’éternuements et soulager les voies respiratoires. Contre le “nez fontaine”, l’ortie est la solution idéale. Une infusion de sureau et de vinaigre de cidre sont également recommandées. Enfin, des extraits de feuilles de pétasite disponibles sous forme de gélules ont des actions positives en cas d’allergie au pollen.

25 à 30% d'allergiques en France

La fréquence des allergies ne cesse d’augmenter depuis quelques années, indique l'assurance maladie. En France, 25 à 30 % de la population générale a une allergie.

Cette augmentation serait liée à divers facteurs environnementaux qui favoriseraient l'expression de la sensibilité génétique à l'allergie, explique l'assurance maladie, comme le réchauffement climatique qui induit un allongement de la période de pollinisation ainsi qu'une augmentation de la quantité des pollens et de leurs propriétés allergisantes. Il y a aussi la pollution atmosphérique, les modifications de l'environnement intérieur (hygiène, matériaux utilisés...) qui majorent cet effet et les changements dans les pratiques alimentaires, la multiplication des médicaments... Tout cela augmente les risques d'exposition à des allergènes.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité