Allouville-Bellefosse (76) : pourquoi les hérissons normands meurent tant ?

Les soigneurs de l'association du CHENE constatent la mort inexpliquée de nombreux hérissons. Ils ont décidé de chercher les causes et demandent du soutien. Des produits chimiques pourraient intoxiquer ces fragiles animaux.

Un hérisson autopsié au centre de sauvegarde du CHENE à Allouville-Bellefosse
Un hérisson autopsié au centre de sauvegarde du CHENE à Allouville-Bellefosse © France 3 Normandie
 
Vus de l'extérieur, les hérissons ne portent pas de traces de blessures, ils n'ont pas non plus été percutés par une voiture. Les soigneurs du centre du CHENE les voient dépérir sans trouver de remède. 

Le phénomène se propage. L'association de sauvegarde la la nature et de la faune sauvage a décidé de faire des nécropsies (autopsies) et de participer à  une étude scientifique.  Elle demande de l'aide avec un financement participatif.

Les hérissons se nourrissent de limaces, de vers de terre. Ils vivent au ras du sol. Ce sont de bons indicateurs de la
pollution de notre environnement.
Leur habitat est remplacé par le béton, les haies ont été détruites, les hérissons pourraient disparaitre. 

"Il y a de plus en plus de hérissons retrouvés morts. C'est inquiétant pour l'environnement. Il y a un problème."

Reportage de Raphaël Deh et Jérôme Bègue
 
En Normandie, les hérissons victimes d'un mal mystérieux

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société animaux sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter