L'ancien cheminot communiste Roland Leroy raconte ses années de résistant autour de Rouen

Roland Leroy a débuté très jeune sa carrière aux chemins de fer. En 1941, à 15 ans, il est entré dans la résistance avec d'autres collègues cheminots. Originaire de St-Aubin les Elbeuf, le jeune communiste a participé à des sabotages de train et des éliminations de soldats nazis.

© Roland Leroy - © France 3 Normandie
Dès 1940, Rouen est bombardée et occupée par les nazis. L'Etat français, aux ordres de Vichy, prend les commandes de la vie locale. La résistance s'organise petit à petit, particulièrement chez les cheminots. Roland Leroy est l'un d'entre eux.
En 1941, il a 15 ans. Ses convictions communistes le poussent à passer à l'action. Il commence par désorienter les wagons et les marchandises, puis participe à des sabotages et des déraillements.

Aujourd'hui, c'est l'un de derniers résistants à pouvoir encore témoigner de ces années troubles et clandestines. Il a 92 ans et vit tranquillement près de Montpellier. Il s'est confié à Laurent Beaumel, Nicolas Chatail.
Reportage de Danilo Commodi, Cécile Garzena, Franck Lefevre avec des archives de Gaumont et Pathé.
 
durée de la vidéo: 03 min 55
le résistant communiste Roland Leroy
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique sncf transports résistance histoire sorties et loisirs seconde guerre mondiale parti communiste