Armada de Rouen 2023 : petit-déjeuner ukrainien et danses traditionnelles sur le "Dar Mlodziezy"

240 Ukrainiens se sont retrouvés à l'Armada pour un petit-déjeuner convivial, sur le Dar Mlodziezy, le bateau école polonais. Une nouvelle occasion de rappeler la solidarité de la région auprès de ces réfugiés de guerre.

Ce dimanche matin à l'Armada, l'hymne ukrainien a retenti sur le Dar Mlodziezy, le bateau école polonais amarré sur la rive droite de la Seine, à côté de la Grande roue. Faut-il y voir un symbole ?Depuis le début du conflit ukrainien, la Pologne a accueilli plus de la moitié des réfugiés de ce pays .
À bord du voilier, plus de 200 Ukrainiens de la région rouennaise s'étaient rassemblés pour un petit-déjeuner convivial. Beaucoup de femmes et d'enfants, qui ont repris ensemble leur chant patriotique, la main droite posée sur le cœur, et le regard fier, parfois embué de larmes. Un moment émouvant, qu'une danse traditionnelle ukrainienne est venue rapidement détendre. Trois jeunes femmes, jupons rouges et chevelures fleuries ont virevolté sur le pont du bateau à un rythme entraînant, déclenchant bonne humeur et applaudissements.

À l’origine de ce rassemblement chaleureux, plusieurs associations de la région qui œuvrent pour l'accueil des réfugiés de guerre Ukrainiens depuis le début du conflit : l'association SUN Solidarité Ukraine Normandie, les Convois d'Irina, ainsi qu'Emergences et l'Oeuvre Normande des mères à qui l'Etat a confié l'hébergement et le suivi social des personnes réfugiées. Une matinée également placée sous le marrainage de la ville de Rouen.

durée de la vidéo : 00h01mn19s
Armada de Rouen : 240 réfugiés ukrainiens se retrouvent sur le Dar Mlodziezy ©D. Sirri, Francetv

Une solidarité sans faille

Laurence Lejeune s'occupe particulièrement de la branche Enfance dans l'association Solidarité Ukraine Normandie. Elle fait partie de ces bénévoles qui ont accueilli plusieurs centaines de femmes et leurs enfants, les hommes étant au front, ou morts au combat. "Quand on les a accueillis ils étaient très traumatisés par la guerre, très timides. Petit à petit on a fait un lien, organisé des cours de français. Maintenant on cherche des logements pour les derniers arrivés".

À ses côtés se tient Antonina, une toute jeune femme blonde très souriante au français encore hésitant. Cette maman Ukainienne est arrivée en France en septembre dernier, en provenance d'une région très impactée par la guerre. Ce dimanche, la jeune femme semble profiter pleinement de ce moment en équilibre, sur ce joli bateau, entourée par quelques compatriotes et beaucoup de solidarité. "C'est magnifique, merci, merci beaucoup" répète-t-elle, les mains croisées comme on le ferait dans une prière.

Olga aussi n'a de cesse de remercier la France pour son accueil. Elle a dans un premier temps été accueillie par des amis français qui l'ont hébergé plusieurs mois, avant qu'elle ne trouve son propre appartement. 

"Je suis venue en France depuis le 13 mars 2022. Je suis venue de Boutcha, et travaille depuis mon arrivée ici avec des enfants. Merci à la France pour tout ce qu'elle fait pour les Ukrainiens, . Mais je suis un peu triste aussi, je pense aux gens restés en Ukraine". 

Olga, réfugiée d'Ukraine

Quant à Kerin, 9 ans, il ne cache pas sa joie de profiter de tous ces bateaux autour de lui. "J'adore les bateaux, ce n'est pas tous les jours que tu peux voir des bateaux, parce qu'en Ukraine il n'y a pas de grande rivière comme ça". Le jeune garçon est arrivé en Normandie en mars 2022 avec sa maman et sa petite sœur. Kerin maîtrise parfaitement le français, attestant s'il en était besoin, de sa parfaite intégration en Normandie.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité