• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : l'archevêque de Rouen reconnu partie civile

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le père Hamel avait trouvé la mort le 26 juillet 2016 dans l'attaque terroriste de l'église Saint-Etienne. La demande de constitution de partie civile de Monseigneur Lebrun vient d'être déclarée recevable par la justice. L'archevêque de Rouen sera ainsi tenu au courant de l'avancée du dossier. 

Par Marc Moiroud-Musillo

Par ordonnance, Emmanuelle Robinson, magistrate chargée de l’instruction dans le procès d’éventuels complices des assassins du Père Jacques Hamel, a récemment déclaré recevable la constitution de partie civile de Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen (Seine-Maritime). Le préjudice moral de l’archevêque tant personnel qu’en qualité de représentant de l’Association diocésaine est ainsi reconnu.

La souffrance de la communauté catholique, encore profondément meurtrie, est ainsi reconnue par l’autorité judiciaire de notre pays. Cette reconnaissance n’a pas d’autre horizon que la justice et le pardon" précise l'archevêché dans un communiqué.


Grâce à cette reconnaissance, l’archevêque de Rouen pourra être tenu au courant du dossier par l’intermédiaire de son avocat, l’instruction à ce stade restant couverte par le secret. Le prête de l'église Saint-Etienne avait trouvé la mort le 26 juillet 2016 dans l'attaque terroriste visant l'édifice religieux de Saint-Etienne-du-Rouvray. Cela pourrait permettre à terme de nourrir le procès canonique en vue de la reconnaissance du martyre du Père Jacques Hamel.

Il y a encore des personnes qui ne comprennent pas pourquoi cet assassinat a eu lieu, notamment la famille et les proches du père Hamel. C'est encore douloureux. Ce procès en béatification, s'il a lieu, donnera du baume et apaisera la communauté" précise Eric de la Bourdonnaye, chargé de communication au Diocèse de Rouen. 

Pourquoi un procès en béatification du père Hamel ?
Eric de la Bourdonnaye, chargé de communication du Diocèse de Rouen explique en quoi un procès en béatification du père Hamel, assassiné en juillet 2016 pourrait aider la communauté chrétienne locale. - France 3 Normandie - M. Nicolin / S. Gérain


 
Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : l'archevêque de Rouen reconnu partie civile

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen se prépare à l'acte IX des gilets jaunes

Les + Lus