Bois-Guillaume: des élèves de l'Institution Rey dans le jury du Goncourt des lycéens

© France3 Normandie
© France3 Normandie

Le lauréat du 32ème Goncourt des lycéens sera connu le 14 novembre prochain. Créé par le ministère de l'éducation nationale, ce prix est l'occasion pour 2000 lycéens de se plonger dans des univers littéraires inhabituels, et surtout de faire entendre leurs voix.

 

Par Myriam Libert

Alors que le jury du prix Goncourt a attribué lundi dernier son prix à Jean-Paul Dubois pour son roman "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon", le prix Goncourt des lycéens sera connu le 14 novembre prochain. 
Le 3 septembre dernier l'académie a dévoilé les 15 ouvrages en lice. Les 2000 élèves sélectionnés pour participer au Goncourt des lycéens ont deux mois pour lire les livres, et échanger entre eux.
Les lycéens choisis sont répartis dans toute la France. Dans la région, des élèves de 1ère de l'Institution Rey participent au jury. Une belle occasion pour certains d'entre eux d'apprécier enfin la lecture.
 
                  "Je ne suis pas du tout lecteur d'habitude! Du coup j'ai appris à aimer les livres, notamment ceux qui sont plus contemporains" explique Alexis Bougon, élève de 1ère

Sentiment partagé par la professeur de français de cette classe du lycée Rey à Bois-Guillaume.

                  "C'est -l'occasion de- partager, de débattre, d'évoquer des émotions, de s'entrainer à rédiger des critiques. Se rendre compte que sa parole a une valeur pour un auteur, puisqu'il va recevoir un prix Goncourt grâce au vote des lycéens" s'enthousiasme Fabienne Bailleul, professeur de lettres.

Les 26 élèves de cette classe de 1ère ont encore quelques heures pour sélectionner leurs trois livres préférés.
C'est Anaïs Lebrun, la déléguée de la classe, qui ira à Rennes le 14 novembre défendre leur choix pour la délibération nationale.
 
Des élèves de l'Institution Rey participent au jury du prix Goncourt des lycéens

Livres en compétition pour le Goncourt 2019

 -Santiago H. Amigorena, « Le ghetto intérieur » (P.O.L)
- Nathacha Appanah, « Le ciel par-dessus le toit » (Gallimard)
- Dominique Barbéris, « Un dimanche à Ville-d’Avray » (Arléa)
- Jean-Luc Coatalem, « La part du fils » (Stock)
- Louis-Philippe Dalembert, « Mur Méditerranée » (Sabine Wespieser)
- Jean-Paul Dubois, « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » (L’Olivier)
- Hélène Gaudy, « Un monde sans rivage » (Actes Sud)
- Léonora Miano, « Rouge impératrice » (Grasset)
- Hubert Mingarelli, « La terre invisible » (Buchet Chastel)
- Amélie Nothomb, « Soif » (Albin Michel)
- Anne Pauly, « Avant que j’oublie » (Verdier)
- Abel Quentin, « Sœur » (L’Observatoire)
- Olivier Rolin, « Extérieur monde » (Gallimard)
- Sébastien Spitzer, « Le cœur battant du monde » (Albin Michel)
- Karine Tuil, « Les choses humaines » (Gallimard)

Le Goncourt 2019 a été attribué à Jean-Paul Dubois

Sur le même sujet

Les + Lus