• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Bonsecours : mobilisation pour le maintien de la ferme de la basilique

La ferme se situe autour de la maison diocésaine de Bonsecours / © Didier Meunier / France 3 Normandie
La ferme se situe autour de la maison diocésaine de Bonsecours / © Didier Meunier / France 3 Normandie

Samedi après-midi, environ 300 personnes se sont rassemblés à Bonsecours pour protester contre un projet de construction de logements sur un site naturel.

Par Elise Koutnouyan

A Bonsecours, près de Rouen, environ 300 habitants ont protesté samedi 20 octobre 2018 dans l'après-midi contre un projet d'urbanisation de la ferme de la basilique.
 
Le terrain de la ferme de la basilique de Bonsecours
Le terrain de la ferme de la basilique de Bonsecours

Ce terrain agricole de 15 hectares, où l'on trouve pairies, mares et vergers, est voué à devenir un terrain constructible. Soutenu par la mairie, le projet d'urbanisation prévoit la construction de 300 logements, avec routes et parkings.
 

L'enjeu est de garder les derniers espaces de respiration où il peut y avoir un peu de nature et d'agriculture, défend Jean-Paul Thorez, ancien président de l'Agence régionale de l'environnement


Si le projet date de plus de 30 ans, le calendrier s'est accéléré ces derniers mois. En mai, la Métropole Rouen-Normandie a donné son accord de principe sur le programme et la création d'infrastructures : voiries, eau, électricité, égouts...
 
© Didier Meunier / France 3 Normandie
© Didier Meunier / France 3 Normandie

Selon les spécialistes, l'urbanisation de cette parcelle agricole mettrait en danger la biodiversité locale :
 

Il y a ici au moins 70 espèces naturelles qu'on trouvait autrefois dans le pays de Caux parce que ce terrain n'a jamais connu de produits chimiques. C'est vraiment la flore d'origine, estime Christophe Leboulanger, forestier


L'association Bouillons Terres d'Avenir, à l'origine de la mobilisation, demande un référendum local à la municipalité. Elle propose un projet alternatif de ferme ouverte au public et pédagogique, avec des maraîchages destinés à une alimentation en circuits courts pour les écoles et résidences personnes âgées. 

A l'été 2014, ces militants zadistes avaient réussi à faire annuler un projet immobilier pour la ferme des Bouillons, à Mont Saint-Aignan.
 

Reportage : Maxime Fourrier et Didier Meunier

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus