CARTE. Cabourg, Saint-Lô, Tatihou... 20 festivals normands à voir avant la fin de l'été

Rilès, Stand High Patrol ou Natacha St Pier : il y en a pour tous les goûts musicaux en Normandie jusqu'à la fin de l'été.

20 festivals normands à voir jusqu'à la fin de l'été (si la carte ne fonctionne pas sur votre mobile, consulter l'article sur votre ordinateur ou tablette).
20 festivals normands à voir jusqu'à la fin de l'été (si la carte ne fonctionne pas sur votre mobile, consulter l'article sur votre ordinateur ou tablette). © Google Mymaps
L'été des festivals normands est encore loin d'être terminé : après un mois de juillet ponctué de grands événements (le festival Beauregards, à Caen, notamment) et des nouvelles manifestations (le Green Horse Festival à Mauquenchy, par exemple) les mois d'août et de septembre ne sont pas en reste.

Parmi les temps forts, juste avant cette période, le festival "Cabourg, mon amour" propose une sélection pop électro exigente le dernier week-end de juillet - Paradis (live), Jacques, Call Super, Renart, Ichon près de la plage, pour 33 € la soirée et 11 € l'after. Onze événements du mois d'août sont répertoriés sur notre carte (en haut de l'article).

À la rentrée de septembre, le Festival Lucien prend le relais des musiques électroniques dans la friche industrielle sncf de Saint-Sever, quartier rive gauche à Rouen. Investissant depuis 3 ans divers lieux normands, les membres de Lucien font eux mêmes la scénographie de leurs événements - ils avaient réalisé les lumières "aux couleurs de Monet" de la façade des galeries Lafayettes à Rouen. 

Le jeune collectif représente bien la diversité des associations à l'origine des festivals normands : face à la 19ème édition du Nordik Impakt, la 14 ème du Ouest Park au Havre ou le 23 ème rendez-vous des traversées de Tatihou, les nouveaux festivals ont su se positionner au sein d'une offre importante. Exemples réussis avec Lucien, mais aussi les Mauvaises Graines, dans le sud de la région (9 ème année), le festival du Loup Vert à Rouen (seconde édition) où les Rapiécés à Ouveille-L'Abbaye (seconde édition). 

Les quelques rendez-vous du mois d'août sont surpassés par les nombreux festivals de rentrée, en septembre et en octobre, qui attendent le retour des vacanciers pour faire le plein de festivaliers.

Un peu plus tard, au début du mois de novembre, Les Rendez-vous Soniques de Saint-Lô mettent en haut de l'affiche un artiste rouennais à la popularité grandissante : le rappeur Rilès, qui arrive bientôt au terme de son projet d'un morceau réalisé toute les semaines pendant un an. Une bonne manière de se préparer aux festivals des prochains mois en Normandie.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique fusion des régions réforme territoriale