Conduite en souplesse, 400 km d'autonomie : le futur bus électrique de la métropole de Rouen en phase test dans la ville

Publié le
Écrit par Sylvie Callier .

C'est un autobus rouge que l'on remarque sur les voies des lignes TEOR à Rouen. Ce modèle a été retenu pour la future flotte de d'autobus articulés 100% électriques.

"Contrairement aux véhicules diesel, on a une conduite linéaire, il n'y a plus d' à-coups, et beaucoup moins de bruit dans le véhicule", explique Alain un chauffeur chevronné de la métropole qui a l'honneur de tester le modèle d'autobus électrique.

Depuis plusieurs semaines, les passants observent ce véhicule rouege qui circule sans passager sur le tracé de la ligne TEOR.

On remarque évidemment son silence. Ces tests permettent d'éprouver sur les itinéraires parfois escarpés de la rive droite de Rouen sa tenue de route et la charge de sa batterie. 

A partir de jeudi 21 avril, jusqu'au 4 mai, cet autobus prendra des passagers sur la ligne T1 (Teor Mont-aux-malades-CHU). 

Les futurs bus électriques de la métropole de Rouen en test ©F. Levasseur/ M. Fourrier/ France Télévisions

Quatre-vingts bus livrés entre fin 2022 et 2026

Fin 2022, quatre autobus électriques neufs rouleront sur les lignes de l'agglomération d'Elbeuf.

La métropole de Rouen Normandie a aussi signé une option d'achat pour 76 autres bus qui pourront équiper le réseau Astuce entre 2023 et 2026 (ils ne seront pas rouges comme le modèle en test mais blancs)

La société néerlandaise Ebusco ne produit que des autobus électriques. 

Caractéristiques du modèle Ebusco 2.2 (les 4 premiers qui seront livrés)

  • Batteries de 350 à 500 kWh
  • Autonomie de 400 kilomètres
  • Chargement en 1 nuit
  • 750 000 euros (375 000 pour un diesel)
  • Coût de la maintenance divisé par 2

L'autobus électrique "Ebusco 2.2" qui arrivera en 2023 à Elbeuf et Rouen ©Société EBUSCO

Un investissement pour la santé publique et pour sortir de la dépendance au pétrole

La métropole de Rouen compte déjà 22 bus électriques (sur un parc de 400) et a commandé des bus fonctionnant à l'hydrogène.

Ces véhicules coûtent beaucoup plus cher que les diesels. Les économies d'énergie permettront d'amortir cette dépense sur une dizaine d'années.

La "protection de la santé des citoyens et la qualité de service" sont les objectifs de cet investissement durable, explique  Cyrille Moreau, vice-président de la Métropole Rouen Normandie. Métropole qui a déclaré l'état d'urgence climatique en 2021. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité