Confinement : privé de salle de cinéma, un film documentaire sur Rouen est diffusé sur Internet

Michel, dit "Cacahuète", héros du film "Blouma" / © Echelle Inconnue
Michel, dit "Cacahuète", héros du film "Blouma" / © Echelle Inconnue

Intitulé "Blouma", ce "documentaire marché en trois langues" qui décrit Rouen la nuit devait être présenté en avant-première en avril. Covid-19 oblige, l'équipe du film a décidé de le diffuser en ligne (et gratuitement) jusqu'à la fin du confinement
 

Par Richard Plumet

"Blouma" n'est pas un film comme les autres. Ce documentaire propose un voyage. Un voyage dans plusieurs univers à la fois. Et d'abord celui de la nuit à Rouen avec comme guide Michel, un vendeur de roses connu sous le sobriquet de "Cacahuète".
 
Les portes (fermées) du cinéma Omnia de Rouen le 29 avril 2020 / © Frédéric Nicolas / France Télévisions
Les portes (fermées) du cinéma Omnia de Rouen le 29 avril 2020 / © Frédéric Nicolas / France Télévisions
 

A voir chez soi pendant le confinement

"Blouma" est produit par le collectif artistique "Echelle Inconnue" et réalisé par Stany Cambot. Ce film devait sortir en salle en avril après une avant-première très attendue à Rouen au cinéma Omnia-République. Des projections, mais aussi des rencontres et des débats qui, avec l'arrivée du Coronavirus et les mesures de confinement, ont été reportés "ad vitam".

Echelle inconnue, estimant "qu'un film vit d'être vu" a donc décidé de  diffuser "Blouma" en ligne, dès ce lundi 27 avril, gratuitement, sous licence libre Creative Commons CC-BY-NC-ND, jusqu'à la fin du confinement.  

► Voir le film

  

Une autre ville, une autre population

Fiction ?  Documentaire ?  Reportage ? "Blouma est un joyeux mélange de tout çà ! " répond Stany Cambot, le réalisateur de ce film étonnant qui emmène le spectateur, sans voyeurisme ni sensationnalisme, dans un autre monde, celui d'une ville la nuit.

"C'est véritablement une autre ville où des gens différents se croisent et qui correspond assez peu d'ailleurs à l'image qui en est répercutée,  en tout cas dans les politiques publiques, où  on entrevoit en définitive la nuit que par le biais du risque et du danger alors que non c'est aussi un endroit de rencontre de gens qu'on pourrait imaginer ne jamais se rencontrer dans des communautés qui sont réputées dissociées  et qui se rencontrent la nuit".

"Blouma" raconte aussi le parcours singulier de Michel, un habitant du quartier le plus pauvre de Rouen, voire le plus dangereux de Rouen à une époque : le quartier de la Croix de Pierre. Michel, qui en rencontrant des manouches, va prendre un "drôle d'ascenseur social":

On peut avoir, des fois, une sorte d'exotisme ou de romantisme sur le Rouen populaire des années 50-60 alors que c'était un Rouen dur. Le quartier des dockers c'était un espace dur ! C'est un espace aussi de la délinquance, du banditisme de la violence etc
Et donc c'est en effet tout ça que le film essaie de reconstruire en essayant de revoir aussi les traces contemporaines et voir en effet cette population dite interlope qui est plutôt oblitérée, non reconnue, dont on aimerait parfois visiblement se débarrasser qui en définitive fait, construit une ville et la fait vivre la nuit mais aussi en grande partie le jour.

- Stany Cambot, réalisateur de "Blouma"

Présentation du film "Blouma" à Rouen en février 2020

Le film Blouma en ligne

"Les personnages de cinéma étaient dans la rue, ils sont désormais dans votre salon !"
Echelle Inconnue diffuse le film Blouma :
"L'épidémie de Covid-19 a reporté ad vitam l'avant-première en salle du film «Blouma» de Stany Cambot.  Et puisqu'un film vit d'être vu, Echelle Inconnue décide de le diffuser en ligne, dès maintenant, gratuitement, sous licence libre Creative Commons CC-BY-NC-ND, jusqu'à la fin du confinement. Allez chercher un esquimau au frigo.
Bonne séance !"
"Blouma"
Ce film est également visible sur VIMEO ou sur PEERTUBE


Michel, personnage principal de "Blouma"

"Cacahuète" est une silhouette que tous les noctambules rouennais connaissent. Dans les années 80, son faux air de Michel Sardou était plus prononcé et le faisait remarquer de loin quand il arrivait dans une salle de restaurant, ses roses sur le bras.

Le film "Blouma" raconte donc sa vie, son parcours… Qu'en pense-t-il,  de ce film ? Mi-février lors d'une présentation à la presse insolite car organisée en fin de matinée à la discothèque La Bohême, Michel semblait encore ému, mais content du film, assurément.
Sauf sa voix, qu'il trouve trop rauque. Mais c'était du temps où il fumait. Car le tournage du film a débuté il y a plusieurs années.  

L'occasion de demander à Michel-Cacahuète, fin observateur de la vie nocturne, ce qui a changé à Rouen la nuit ?

Les gens font plus attention. Ils sont un peu méfiants quelque part…
Il y a trente ans il y avait plus de liberté. Aujourd'hui on fume dehors, il y a les portables et des gens qui ne se parlent plus tellement ils envoient des textos !
A vrai dire c'est un drôle de siècle, un début de siècle qui n'est pas formidable, je trouve moi !

- Michel Lescarbotte, dit Cacahuète, héros du film "Blouma"

Rouen : Michel est le héros du film "Blouma"


 

"Blouma"

Réalisateur/auteur : Stany Cambot
Producteur : Christophe Hubert
Régisseur général : Catherine Nancey
Directeur de la photographie : Philippe Brault
Chef monteur : Bernard Sasia
Ingénieurs du son : Pierre-Olivier Boulant, Alexandre Galando
Assistants au montage : Alexandre Desliens et Misia Forlen
Mixage/Musique : Philippe Hébrard
Étalonnage : Olivier Cohen et POM'ZED
Scriptes : Julie Bernard, Alexandre Desliens
Interprètes : Michel Lescarbotte, Jean-Marc Talbot
Année de production : 2019
Durée : 48 minutes
Lieux de tournage : Rouen
Avec le soutien : à la production du fonds d'aide Région Normandie en partenariat avec le CNC et en association avec Normandie Images

Echelle Inconnue est financé au titre de sa programmation par la DRAC Normandie, la Région Normandie, le Département de Seine-Maritime et la ville de Rouen.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus