Contournement routier de Rouen : un accord financier signé entre région, département et métropole

A gauche sur cette photo : Frédéric Sanchez, président de la Métropole de Rouen et Hervé Morin, président de la région de Normandie. Au centre : un des tracés possibles du contournement de Rouen. A droite (photo d'Hervé Colosio) : la banderole mise en place devant la mairie d'Alizay (Eure) / © France 3 Normandie
A gauche sur cette photo : Frédéric Sanchez, président de la Métropole de Rouen et Hervé Morin, président de la région de Normandie. Au centre : un des tracés possibles du contournement de Rouen. A droite (photo d'Hervé Colosio) : la banderole mise en place devant la mairie d'Alizay (Eure) / © France 3 Normandie

Hervé Morin interpelle l'Etat. Alors que le tracé du projet de contournement Est de l'agglomération rouennaise a encore des opposants (comme à Saint-Etienne du Rouvray ou Alizay), les collectivités territoriales revoient à la hausse leur participation financière pour "débloquer le projet"

Par Richard Plumet

La conférence de presse de ce mercredi midi (13 septembre 2017) est qualifiée par certains observateurs d'historique, sinon d'importante. Elle concerne le projet du contournement routier de Rouen. Une ville qui est parmi les seules agglomérations françaises à n'avoir toujours pas de périphérique (comme Caen) ni de contournement (comme Bayeux).
A l'étude depuis des décennies, le dossier suscite passion, impatience, contestation ou hostilité.
Et en attendant une solution concrète, des milliers de véhicules en transit (dont des camions) continuent de traverser Rouen sans avoir besoin de s'y rendre. 

L'annonce ce midi des trois présidents (région de Normandie, département de Seine-Maritime et Métropole Rouen Normandie) est importante car elle concerne le volet financier :

Grâce à une participation revue à la hausse des trois collectivités, le plan de financement de cette voie rapide est désormais bouclé.
Face à cette mobilisation locale sans précédent, une réponse rapide tout aussi volontaire est attendue de l'Etat, maitre d'ouvrage de ce grand chantier.

 

"Ce serait une agression"

VIDEO : invité du JT 19/20 de France 3 Normandie ce mercredi soir, Hervé Morin a évoqué et commenté l'accord signé par les collectivités locales pour financer le contournement Est de Rouen. 
Questionné en direct par Emilie Leconte sur la nécessité (avant le 11 janvier prochain) de convaincre l'Etat,  surtout après l'annonce d'Emmanuel Macron en juillet du gel des projets de grandes infrastructures, le président de la région Normandie a déclaré que "si l'Etat n'est pas capable de mettre 50 millions d'euros par an sur 5 ans c'est grave".

Hervé Morin a ensuite ajouté qu'il ne voyait pas comment l'Etat pouvait s'opposer à ce projet de contournement avant de préciser que

Si l'Etat refusait de financer ce projet, ce serait, pour la région Normandie,
une agression, purement et simplement.
Clairement…


L'annonce choc d'Hervé Morin au sujet de l'Etat et du contournement de Rouen



VIDEO : le point à midi sur cette annonce dans le JT 12/13 de France 3 Normandie  
Du nouveau pour le contournement de Rouen ?


 

La Région Normandie, la Métropole de Rouen et le Département de la Seine-Maritime débloquent le projet de contournement Est de Rouen

Extrait du communiqué commun des trois collectivités territoriales :

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen-Normandie et Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, ont annoncé la mobilisation de ressources financières importantes afin de permettre la réalisation du projet de liaison à 2x2 voies entre l’A28 au Nord de Rouen et l’A13 au sud.

La Région Normandie interviendra à hauteur de 157 millions d’euros, la Métropole de 66 millions d’euros et le Département de la Seine-Maritime de 22 millions d’euros, soit un total de 245 millions d’euros correspondant à la part revenant aux collectivités locales pour ce projet stratégique. La participation de la Région Normandie atteint 64% de ce montant global et permet de compenser le désengagement d'autres acteurs de ce chantier structurant pour l'ensemble de la Normandie.

Les  trois Présidents ont souligné le caractère historique de cet accord qui permet d’envisager la mise en service en 2024  de ce chainon manquant de l'axe Copenhague-Lisbonne et, par la même, de celui du grand contournement de Rouen, qui ouvre la voie à une circulation routière mieux régulée au sein de la Métropole rouennaise et une meilleure desserte de l’aire métropolitaine au bénéfice des habitants de la Seine-Maritime.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne