Coronavirus : la Banque Alimentaire de Rouen appelle à l'aide

La Banque Alimentaire de Rouen toujours en service, mais jusqu'à quand ? / © France 3 Normandie
La Banque Alimentaire de Rouen toujours en service, mais jusqu'à quand ? / © France 3 Normandie

A Rouen, la Banque Alimentaire est restée ouverte durant cette période de confinement pour continuer à fournir les plus démunis. Mais sans équipements de protections, les bénévoles se font de plus en plus rares. 

Par Catherine Lecompte

Terminées les tournées à deux pour la collecte des denrées en surplus données par les grandes surfaces.

A la Banque Alimentaire de Rouen, dont le dépôt principal est situé au Houlme, les bénévoles ont du s'organiser. 
 

La disparition des tournées quotidiennes 


Habituellement, ces tournées sont quotidiennes, mais depuis le confinement, elles ne sont plus honorées que deux à trois fois par semaine. 

Et c'est au dépôt du Houlme que les associations humanitaires viennent désormais chercher les colis destinés à leurs bénéficiaires. 

Pour Thierry Nieto, bénévole de l'association SOLINOR 76, "cette grande chaine est pourtant capitale. Nous sommes tous là ensemble et il faut à tout prix préserver cette entraide !"
 



Un appel à l'aide pour des gants et des masques 


Dans les locaux de la Banque Alimentaire, le travail ne manque pourtant pas et les bénévoles les plus fidèles sont présents aux aurores, dès 7 heures du matin, avec un moral d'acier. 

Mais ces derniers jours, la situation s'est dégradée. Sans matériel de protection suffisant, ni gants, ni masques, les bénévoles se font plus rares. Nombre d'entre eux, souvent retraités et âgés, craignent pour leur propre santé. 
 

Nathalie Chérif, la responsable de la Banque Alimentaire du Houlme, lance donc un appel à l'aide aux autorités: 
« on aimerait avoir du gel hydroalcoolique et des masques, sinon on risque vraiment de devoir s’arrêter et qui va venir en aide aux plus démunis ? »
 

La Banque Alimentaire de Rouen appelle à l'aide

 
La Banque Alimentaire de Rouen fournit de quoi se nourrir à 18 000 personnes et 600 étudiants de l'agglomération rouennaise et du pays de Bray. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus