A Rouen les centres de dépistage provisoires ferment, place aux tests en pharmacie

La campagne de dépistage massive dans la métropole de Rouen est terminée. Désormais, la population est invitée à se rendre en pharmacie ou en laboratoire pour se faire dépister. 

La campagne de dépistage dans l'agglomération de Rouen est terminée. Depuis le 11 juillet 2020, la population est invitée à se faire tester directement en pharmacies ou en laboratoires.
La campagne de dépistage dans l'agglomération de Rouen est terminée. Depuis le 11 juillet 2020, la population est invitée à se faire tester directement en pharmacies ou en laboratoires. © Pierre-Marie Puaud / France Télévisions
La campagne touche à sa fin. L'Agence régionale de santé (ARS) annonce que l'opération de dépistage massive dans la métropole de Rouen est désormais terminée.
 

C'était une opération ponctuelle pour venir renforcer les capacités de tests sur la métropole de Rouen. L'objectif, c’était que les habitants puissent identifier s’ils étaient porteurs du virus et ainsi, casser le plus rapidement possible les chaines de transmission. 

Martine Viard, Directrice de la Santé Publique à l'ARS

Ainsi, en un mois, plus de 22 000 tests ont effectués pour 68 cas positifs.

Voyants au vert

Opération réussie, estime l'ARS, puisque la situation sanitaire s'est améliorée dans le département. Le taux de reproduction du virus est en baisse tout comme le nombre d'hospitalisations. 
 
Le mois dernier, en juin 2020, la région Normandie avait atteint le seuil d'alerte, avec onze foyers épidémiques identifiés. Depuis le début du mois de juillet, le taux de contamination, actuellement de 3, est repassé en-dessous du seuil de vigilance fixé à 5.

"Au niveau du département les indicateurs sont au vert sur la Seine Maritime, et plus particulièrement sur la métropole rouennaise. Sur l’ensemble des dépistages qui ont été faits sur la métropole on a eu une très forte participation de la population ce qui permet de dire que la circulation du virus est maîtrisée", informe encore Martine Viard. 

Pour autant, la vigilance reste de mise. 
 

Participer au dépistage est extrêmement important puisque ça nous permet d’identifier les cas positifs et de casser les chaines de transmission. Il faut continuer à rappeler à la population qu’il faut respecter les gestes barrières, porter des masques, garder les distances avec les personnes qui nous entoure, se laver les mains le plus fréquemment possible de manière à ne pas contracter le virus et le diffuser autour de soi.

Martine Viard, Directrice de la Santé Publique à l'ARS

Où se faire dépister ? 

Depuis le 11 juillet, les pharmacies sont désormais habilitées à effectuer des tests sérologiques dits "rapides" qui permettent de savoir, en quelques minutes, si notre organisme a fabriqué des anticorps contre la covid-19 en prélevant une goutte de sang. 

Seuls les adultes peuvent se soumettre à ce test qui peut être délivré sans ordonnance mais, dans ce cas, il n'est pas pris en charge par l'Assurance maladie. Son prix varie entre 10 et 15€

Les tests sérologiques sont également réalisables en laboratoire au moyen d'une prise de sang. 

Les tests virologiques doivent être réalisés par des infirmières ou des médecins en centres de dépistage. Ils permettent de détecter la présence du virus par voie nasale ou salivaire. Le résultat est en général disponible dans les 24 heures qui suivent. Ces tests coûtent environ 54€ et sont pris en charge à 100% par l'Assurance maladie. 

Vous pouvez retrouver tous les centres de dépistage sur le site de l'ARS dans la rubrique "Où se faire tester en Normandie".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société déconfinement