Désaffecté, l'ancien hypermarché de Petit-Quevilly (Seine-Maritime) était régulièrement squatté
 

L'incendie très violent survenu en fin de semaine dernière près de Rouen (dans la nuit du 3 au 4 janvier 2019) a fait un mort.

L'incendie a débuté jeudi soir peu après 23h. Pendant une grande partie de la nuit la cinquantaine de pompiers mobilisée a lutté contre les flammes. Vendredi matin les reconnaissances dans les décombres n'avaient pas permis de trouver des victimes.
 
⇒ Notre article publié au matin de l'incendie : 

L'appel d'un Havraise

Mais c'est un appel au standard de Police-Secours (le 17) qui va relancer les recherches. Samedi soir, une habitante du Havre appelle la police pour signaler une disparition inquiétante : son compagnon ne donne plus signe de vie depuis jeudi.

Il vit au Havre avec elle, mais ayant un emploi à Grand-Couronne, à quelques kilomètres au sud de Rouen, il a l'habitude, pour éviter de coûteux allers et retours, de dormir certaines nuits dans l'ancien hypermarché de Petit-Quevilly.

Les policiers réagissent aussitôt, et avec les pompiers, retournent dans le bâtiment incendié. Il est plus de minuit et, dans l'obscurité, mais surtout face aux risques d'effondrement de la structure, l'inspection des lieux stoppe et est reportée au lendemain.
 
 

Sous un bloc de béton

C'est dès le lever du jour, et avec une équipe spécialisée des sapeurs-pompiers (l'unité Sauvetage et Déblaiement) que les recherches reprennent. Et alors que les engins spécialisés de l'équipe "S.D." déplacent des blocs de béton amoncelés, un corps carbonisé est découvert.

Dans l'après-midi, les experts de la police scientifique et technique (ceux de l'identité judiciaire) prennent le relais pour tenter d'identifier le cadavre.

Selon les premiers éléments de l'enquête portés à notre connaissance ce lundi matin, le corps pourrait être celui du Havrais disparu. Une hypothèse qui reste à confirmer par les analyses actuellement en cours.
 

Nombreuses victimes ensevelies près de Rouen : le spectaculaire exercice de sauvetage des pompiers

Séisme, tremblement de terre, effondrement, explosion, attentat : une unité des sapeurs-pompiers est spécialisée dans le sauvetage des victimes ensevelies sous des décombres. Du nom de "Sauvetage-Déblaiement" (ou SD), cette unité du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Seine-Maritime ( le SDIS 76) a pour mission de détecter, localiser et sauver les victimes qui sont recouvertes de débris ou de gravats.


 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité