Déconfinement : les commerces ont rouvert ce 28 novembre avec un nouveau protocole sanitaire

C'est ce samedi 28 novembre que débute la première étape du déconfinement avec la réouverture des commerces dits "non essentiels". Ils étaient fermés depuis le début du mois de novembre. Un soulagement pour les commerçants avant les fêtes.
A Rouen, les clients devaient faire la queue devant le magasin pour que la jauge des 8m2 soit respectée
A Rouen, les clients devaient faire la queue devant le magasin pour que la jauge des 8m2 soit respectée
Pour la première fois depuis un mois et à quatre semaines seulement des fêtes de fin d’année, les commerces  dits «non essentiels» ont rouvert ce samedi matin partout en France. Et les mesures de fermeture de certains rayons dans les grandes surfaces sont également levées. Mais les commerçants doivent respecter un « protocole sanitaire renforcé », négocié entre gouvernement et professionnels, pour limiter les risques de propagation de la Covid-19.

La jauge d’accueil a été durcie, passant d’un client pour 4 m2 de surface de vente à un client pour 8 m2. Cette jauge devra néanmoins être « appréciée avec bon sens », un couple ou un parent avec enfant comptant pour une personne, a expliqué jeudi 26 novembre Alain Griset, le ministre délégué aux PME.
Le comptage des clients est également rendu obligatoire pour les surfaces supérieures à 400 m2.
Les gestes barrières, le port du masque et la distribution de gel hydroalcoolique restent de mise.

Horaires élargis

En échange de ces nouvelles contraintes, les commerçants ont obtenu quelques avantages : ils pourront ouvrir le dimanche et avec des horaires amplifiés, jusqu'à 21 heures pour étaler le flux, en décembre. L'objectif est donc d'aider les professionnels à rattraper le chiffre d’affaires perdu lors du mois de fermeture.

Ce samedi matin, les clients étaient au rendez-vous dans les magasins de Rouen. Certains étaient là dès l'ouverture pour montrer leur soutien aux petits commerces. Ce qui donne espoir aux commerçants pour les 4 semaines qui les séparent des fêtes de fin d'année.
 

Je pense que l'on va avoir beaucoup de monde. C'est aussi pour cela que l'on ouvre le dimanche. D'ailleurs on a déjà eu beaucoup de clients le vendredi juste avant le confinement.

Manon Cheron, vendeuse dans un magasin de lingerie à Rouen

  

Les salons de coiffure pris d'assaut

Parmi les commerces dits "non essentiels" qui ont rouvert ce samedi, il y a les salons de coiffure. Nombreux sont ceux dont le carnet de rendez-vous était déjà plein sur plusieurs jours avant même la réouverture.
 

Déjà pour les fêtes, le mois de décembre c'est un mois propice à l'activité alors après un mois de confinement forcément la demande est très forte.

Audrey Cahoreau, directrice de Top coiffure à Alençon

 

Les auto-écoles reprennent du service

Les auto-écoles pourront en effet rouvrir "dans le respect du protocole sanitaire" mais seulement pour préparer les examens pratiques du permis de conduire. La préparation aux examens théoriques, comme le code de la route, continuera elle de se faire à distance. 
Avec le reconfinement, les leçons de code ou de conduite étaient proscrites alors que l’examen était, quant à lui, autorisé.

 

C'était compliqué car le permis c'est un passeport pour beaucoup notamment pour le travail et les stages

Eléonore Hervieux, enseignante de conduite à Duclair


Ce retour à la normal met fin à la gronde qui montait dans les établissements.
  

Reprise des visites immobilières

Les agences immobilières ont pu rouvrir leur porte ce samedi avec le même protocole sanitaire que les commerces et les visites immobilières (ventes, locations) avec les particuliers ont pu reprendre également.
Concernant l’attestation de déplacement, celle-ci permet désormais de sortir chez soi pendant 3 heures et dans un rayon de 20km autour de son logement. Ce qui devrait permettre aux clients de se rendre effectivement disponible le temps d’une visite immobilière.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie consommation